Dakar-Echo

Mathias Ndiaye, un nouvel abbé dans la Châtaigneraie

Mathias Ndiaye, un nouvel abbé dans la Châtaigneraie

Mathias Ndiaye est le nouvel abbé des paroisses de Saint-Laurent en Châtaigneraie, Saint-Joseph en Veinazès et Notre-Dame en Châtaigneraie.

Depuis novembre, l’abbé Mathias Ndiaye vient apporter son concours sacerdotal pour l’ensemble des trois paroisses Saint-Laurent en Châtaigneraie, Saint-Joseph en Veinazès et Notre-Dame en Châtaigneraie.

Il vient ainsi dans le diocèse de Saint-Flour au titre des prêtres Fidei Donum (Don de la Foi) pour trois ans, suite à un contrat effectué entre l’archidiocèse de Dakar et le diocèse de Saint-Flour.

Une venue qui n’est pas fortuite car comme il le souligne dans sa lettre de présentation « je suis né sur la commune de Joal-Fadiouth dans une famille de 8 enfants. Mon père était pharmacien et ma mère s’occupait de la famille ».

Celui-ci a effectué son école primaire à l’école catholique Saint François Xavier et c’est vers 8-9 ans, qu’il a reçu l’appel de Dieu. « Je suis entré au petit séminaire.

Comme prêtre africain, je suis par le petit séminaire, puis le moyen et enfin le grand séminaire. Ensuite, après ma formation sacerdotale, j’ai reçu l’ordination diaconale en décembre 1994 puis j’ai été ordonné prêtre par l’imposition des mains de mon archevêque le cardinal Hyacinthe Thiandoum, un des bras droits en Afrique du saint pape Jean-Paul II ».

« L’amour du Cantal »
Après plus d’une décennie pendant laquelle il a officié à Dakar, il a également passé une partie de l’été avec l’abbé Guy Maury, au sanctuaire de la Font-Sainte, « et me voilà désormais parmi vous dans ce diocèse de Saint-Flour. Merci à Monseigneur Bruno Grua qui a accepté de m’accueillir dans son diocèse ainsi qu’à l’abbé Patrick Joly, à l’abbé Cheminade, doyen de la Châtaigneraie et à l’ensemble des prêtres du doyenné. Et en parlant de ces derniers, comment ne pas penser à l’abbé Guy Maury qui m’a donné l’amour du Cantal ».

Pour réaliser sa nouvelle mission, l’abbé Ndiaye habite au presbytère du Rouget : « en tant que prêtre auxiliaire, je vais assister l’ensemble des prêtres de la doyenné. Venant de Dakar, j’ai vécu au sein d’une église vivante et universelle : je veux transmettre cet engouement pour faire sentir à chaque baptisé qu’il est dans sa maison ».

Avec Actu.Fr

Articles similaires

Laisser un commentaire