Dakar-Echo

Manger beaucoup moins de viande: le secret pour vivre 30 ans de plus?

Manger beaucoup moins de viande: le secret pour vivre 30 ans de plus?

Le secret de la jeunesse éternelle? Le gérontologue italien Valter Longo, spécialiste du vieillissement, préconise une alimentation variée, à base de légumes, de céréales et de bons gras, ainsi que des périodes de jeûne intermittent.

Voilà qui devrait ajouter de l’eau au moulin des partisans du régime végétarien. Selon Valter Longo, professeur en gérontologie italien connu pour ses études sur le jeûne thérapeutique, manger moins de protéines et leur substituer des légumes, céréales et bonnes graisses tout en observant quelques jours de jeûne par an permettrait de vivre jusqu’à trente ans de plus en bonne santé.

Ce « régime de longévité », fruit de plusieurs dizaines d’années de recherches, notamment à la rencontre de ce que la Terre compte de centenaires, le spécialiste du vieillissement le présente dans un livre éponyme, publié en août chez Actes Sud. Sa diète repose principalement sur ce précepte: il faut réduire drastiquement son apport en protéines. La quantité recommandée par le médecin: 0,7 gramme par kilo de poids corporel, soit, pour un homme de 80 kilos, 56 grammes seulement – bien moins que la plupart des steaks dans les étalages de nos boucheries.

Pas de viande mais du poisson
De steak il n’est pas question ici: le médecin recommande de bannir presque complètement les protéines animales, selon lui trop riches en graisses saturées. Oubliez donc viandes, charcuterie et fromages et limitez le lait et les œufs. En revanche, poissons et fruits de mer, beaucoup moins gras, sont fortement recommandés.

Autre clé d’une vie longue et en pleine forme: la diversité. Valter Longo recommande de varier ses apports en mélangeant légumes, céréales, fruits secs et huile d’olive – jusqu’à trois cuillères à soupe par jour. Il conseille aussi d’observer un délai maximum de douze heures entre le premier et le dernier repas de la journée, avant une période de douze heures de jeûne.

Trois à quatre périodes de jeûne par an
Le spécialiste recommande enfin, trois à quatre fois par an et cinq jours durant, d’effectuer ce qu’il appelle une « fasting-mimicking diet », c’est à dire un régime qui imite les effets du jeûne tout en continuant à manger certains aliments comme des potages, des barres de céréales et des thés d’herbe. Selon ses études, un tel régime active la production de cellules souches et régénère les organes, limitant l’apparition de maladies cardiovasculaires et réduisant les risques de diabète ou de cancer.

Une nuance toutefois: le gérontologue précise que ce régime s’adresse à des personnes dans la fleur de l’âge. Au-delà de 65 ans, il faut légèrement augmenter ses apports en protéines pour ne pas perdre de sa masse musculaire. Valter Longo ajoute qu’avant d’adopter un régime, il est nécessaire de s’adresser à son médecin généraliste ou à un nutritionniste.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire