Dakar-Echo

Mamadou Diop Decroix et AJ/ PADS militent pour une large coalition de l’opposition

Mamadou Diop Decroix et AJ/ PADS militent pour une large coalition de l’opposition

Aj/ Pads prend date pour les élections législatives du 31 juillet. En conférence de presse hier, mardi, Mamadou Diop Decroix a fait savoir que son parti est en pourparlers avec d’autres formations politiques pour une large coalition de l’opposition. Le député de l’opposition a aussi récusé la loi portant réduction du nombre de députés sur la liste nationale.

Le Parti africain pour la démocratie et le socialisme qui était en conférence de presse hier, mardi, a annoncé que de larges concertations sont en train d’être menées avec des partis politiques en perspective des prochaines élections législatives du 31 juillet, avec en toile de fond la volonté de changer la donne au niveau de l’Assemblée nationale.

Le Secrétaire général national d’Aj, Mamadou Diop Decroix, a fait lui-même l’annonce en précisant que l’accord est presque ficelé. « Nous sommes actuellement en pourparlers avec des partis politiques et coalitions. Mais nous envisageons bien de nous allier avec d’autres forces politiques pour une bonne représentativité au sein de l’Assemblée nationale », a déclaré le député.

Faisant dans la foulée le procès de l’Assemblée nationale, Mamadou Diop Decroix a fait savoir qu’il y a beaucoup de défaillances dans cette institution.

Ce qui pose, selon lui, la pertinence d’un changement radical qui devra être impulsé par une nouvelle vague de leaders. Aussi dira-t-il : « Si nous optons pour le changement, il nous faut voir nos dirigeants. Nous ne devons pas choisir juste pour détrôner ceux qui étaient là. Mais il faut faire un choix utile ».

Dans la foulée, Mamadou Diop Decroix, a relevé que ces partis qui ont les mêmes conceptions politiques, se réunissent pour transformer l’Assemblée nationale qui ne satisfait pas son peuple. Et de dire sans ambages : « Nous devons travailler de telle sorte que les réformes à l’Assemblée soient enfin une réalité… »

Se prononçant par ailleurs sur la réduction du nombre de députés sur la liste nationale, une décision de la majorité parlementaire, Mamadou Diop Decroix a dit son opposition par rapport à cette décision qui ne répond pas aux règles démocratiques.

« C’est un recul démocratique que de vouloir supprimer la liste proportionnelle qui donne la parole à une forte représentation du peuple », s’est indigné le secrétaire général de And Jëf/Pads à l’occasion de son face-à-face avec la presse.

Pour rappel, après le vote de la loi numéro 04/2022 modifiant la loi 2021-35 du 23 juillet 2021 portant Code électoral votée par l’Assemblée nationale, le 15 avril 2022, 17 députés de l’Assemblée nationale ont saisi officiellement, le Conseil constitutionnel pour l’annulation de la loi en question.

Laquelle réduit le nombre de députés élus sur la liste nationale pour permettre au nouveau département de Keur Massar de disposer de parlementaires et de corriger certains gaps liés au nombre d’électeurs dans certaines zones, conformément aux dispositions du Code électoral.

Moctar DIENG

Articles similaires

Laisser un commentaire