Dakar-Echo

Mali: Des pickpockets sénégalais détroussent un mineur dans un taxi : 675 grammes d’or envolés, la bande sous les verrous

palais_justiceSelon le journal Maliweb, Le 22 décembre 2014 aux environs de 13 heures, alors que le sieur Idrissa Diakité rentrait de la mine de Morila (Sikasso) avec plus de six cents soixante quinze (675) grammes d’or en poudre d’une valeur de douze millions cent cinquante mille francs (12 150 000) F CFA il a été victime du vol de son bien.

Après que le car l’ait déposé au niveau de la Tour d’Afrique à Faladié, il a pris un taxi. Au moment où l’engin démarrait, quatre individus de nationalité sénégalaise ont surgi de nulle part, pour à leur tour demander au conducteur de les prendre aussi, puisqu’ils étaient tous en partance pour le centre-ville.

Ayant un peu douté et ne voulant pas rester dans un véhicule surchargé, il a demandé à sortir du véhicule. Mais le chauffeur du taxi, ainsi que les nouveaux occupants se sont mis à le supplier, afin qu’il reste en disant qu’ils descendront au niveau de l’Ambassade d’Algérie.

En cours de chemin, ces individus de nationalité sénégalaise n’arrêtaient pas de gesticuler et de faire des semblants d’appels téléphoniques. En réalité, c’était pour détourner l’attention de la victime Drissa Diakité.

Le rôle du nommé Samba N’diaye, l’un des voleurs, étant de profiter du fait qu’ils étaient collés serrés tous les uns les autres pour déchirer d’une manière habile et rapide la poche droite de la Jacquette de leur victime, entre la Tour de l’Afrique et le rond-point ambassade d’Algérie où, après leur forfait, ils demanderont au conducteur de les descendre. Il ne leur a même pas fallu 5minutes.

Il faut se demander si le conducteur de taxi n’était pas dans le coup. Sinon comment comprendre qu’ayant constaté l’absence de son bien 15 secondes plus tard et demandé au conducteur de vite s’arrêter, ce dernier n’ait daigné le faire que 70 mètres plus loin, donnant le temps aux malfrats sénégalais de disparaitre ? La question reste posée.

C’est ainsi qu’ils se sont rendus au niveau de la Brigade d’Investigations Judiciaires, plus précisément chez l’Inspecteur Divisionnaire Papa Mambi Keita qui, après l’ouverture d’une enquête efficace de son équipe ayant duré quatre jours, a pu arrêter la bande au complet.

Interrogés, les quatre sénégalais Samba N’diaye, Saliou Wade, Boubacar Bah, Babacar M’baye Guèye et leur receleur malien Alassane Camara ont tous reconnus les faits qui leur sont reprochés. Les malfrats ont tous été conduits devant le procureur de la commune III.

A.M avec Maliweb

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire