Dakar-Echo

Macky Sall: le Sénégal est trop cher comme destination…

air_senegalLe chef de l’Etat Macky Sall a annoncé jeudi à Ziguinchor (Sud) avoir donné des instructions au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan pour la suppression de certaines taxes aéroportuaires sur les billets d’avion.

‘’J’ai instruit le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, en dehors de la Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA), de supprimer toutes les taxes aéroportuaires’’ a-t-il annoncé.

Le chef de l’Etat intervenait lors du forum sur le thème :’’Désenclavement terrestre, aérien et fluviomaritime : quelles perspectives pour le Projet pôle de développement de la Casamance (PPDC)’’.

‘’Il s’agira de la suppression du droit de timbre sur les billets d’avion et de ligne. Il faudra également la réduction des autres prélèvements figurant sur les billets d’avion et la mise en place par le ministère de l’Economie et des Finances et du Plan, de ressources budgétaires au profit des structures bénéficiaires de ces taxes’’, a précisé le chef de l’Etat.

Il a précisé que ces ressources budgétaires se feront  »contre un audit et contre un plan de performances’’.

‘’Les acteurs du tourisme citent comme contraintes majeures la cherté de la destination Sénégal. C’est une vérité absolue. Le Sénégal est trop cher comme destination’’ a-t-il soutenu.

Le chef de l’Etat a indiqué que la Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA) qui fait partie des taxes hors normes a permis de financer les travaux de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD).

‘’Mais au moins cette redevance devra être préservée, puisqu’il y va de la bonne finalisation de l’AIBD’’, a-t-il fait remarquer.

‘’La structure d’un billet pour Dakar-Paris montre l’importance des taxes prélevées qui représentent à elles seules 53,4 % du coût du billet. C’est inacceptable et c’est anormale’’ a déploré le Président Sall.

‘’53,4%, ce sont des taxes et redevances sur les billets d’avion. Comment voulons nous promouvoir le tourisme chez nous si nous gardons les mêmes structures de coût ; Ce sont des surcoûts d’inefficacité de nos services », a dit Macky Sall.

Il dit avoir engagé le gouvernement pour une nouvelle politique pour le renforcement des infrastructures aéroportuaires.

‘’Nos régions ne doivent pas être aussi enclavées simplement du fait d’absence de pistes d’atterrissage, d’aérogares’’, a-t-il dit.

Il a soutenu que c’est dans ce cadre que le gouvernement sénégalais a lancé un vaste programme qui devrait à terme permettre par exemple à Ziguinchor d’avoir une piste d’atterrissage de 2,5 kms.

Cela, a-t-il poursuivi, devrait booster le tourisme et les affaires en permettant à Ziguinchor de jouer le rôle de hub sous-régional entre la Gambie, la Guinée-Bissau et la Sierra-Leone.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire