Dakar-Echo

Macky Sall: La route Fatick-Kaolack va redonner à la région sa fonction de carrefour d’échanges

Macky Sall: La route Fatick-Kaolack va redonner à la région sa fonction de carrefour d’échanges

La réhabilitation de la route reliant Fatick à Kaolack traduit une volonté de repositionner ces régions du centre du pays dans leur fonction de carrefour d’échanges et de poumon économique du Sénégal, a souligné, lundi, le président de la République, Macky Sall.

 « La réalisation de cette infrastructure routière est symbolique de ma volonté de repositionner Kaolack et le Sine Saloum dans leur fonction de carrefour d’échanges et de poumon économique essentiel pour le développement inclusif et durable de notre pays », a notamment dit le chef de l’Etat lors de l’inauguration de l’infrastructure.

 « Construire une infrastructure routière dans le Sine Saloum (régions administratives de Kaolack et de Fatick), c’est renforcer l’attractivité et le dynamisme économique de la région tout en valorisant ses potentialités agricoles halieutiques, pastorales, et touristiques », a indiqué le chef de l’Etat.

 Macky Sall a ajouté que « ce projet va contribuer à la réhabilitation du réseau régional afin d’offrir aux populations une meilleure mobilité dans des conditions de confort et de sécurité répondant aux standards internationaux ».

Selon lui, la réalisation d’un tel projet répond à « une exigence d’équité, de solidarité et de complémentarité ».

« C’est également conforter la continuité territoriale et faciliter l’intégration nationale et sous régionale », a fait remarquer le chef de l’Etat.

 Cet axe reliant Fatick à Kaolack fait partie de la route nationale numéro un qui joue le rôle de corridor sous régional, passage obligé des transporteurs à destination de la Gambie, de la Guinée Conakry, de la Guinée Bissau et du Mali.

 Le chef de l’Etat a en outre salué l’élaboration de solutions techniques novatrices ayant entouré la réalisation du projet dans le but de garantir la durabilité de l’investissement.

 Ce projet routier, d’un coût de 16,4 milliards de FCFA a été entièrement financé par l’Etat du Sénégal dans le cadre de son budget consolidé d’investissement (BCI).

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire