Dakar-Echo

Macky Sall face au défi de la question sanitaire

Macky Sall face au défi de la question sanitaire

Même si le secteur de la santé a connu des avancées, sous le magistère de Macky Sall, il reste que d’énormes efforts sont encore à consentir pour la prise en charge des populations.

Des efforts qui ne sont pas seulement liés au relèvement du plateau technique mais qui appellent également la résolution définitive de l’épineux problème du régime indemnitaire qui cristallise tous les personnels soignants.

Le septennat du président de la République a été certes marqué dans le secteur de la santé par le vote de la loi sur la transplantation rénale devant permettre aux insuffisants rénaux de recouvrir la santé. Cependant, malgré l’espoir que cela suscite pour bon nombre de malades, la concrétisation tarde avec l’attente de la mise en place d’un comité pilote qui doit statuer sur les dons d’organes.

Toujours sur cette lancée, le magistère du président Sall fut aussi marqué par la construction de plusieurs centres de dialyse. Avec l’ouverture de plusieurs autres centres de prise en charge, la décentralisation des soins devient une effectivité. Nous pouvons relever la Couverture maladie universelle (Cmu), seulement même si les gens s’accordent à dire que le programme est bon, il demeure que la mise en œuvre pose problème avec un manque de ressources financières qui étouffe du coup les établissements de santé éligibles pour prendre en charge les personnes inscrites dans le programmes (Cmu).

Le président Macky Sall a aussi, sous son règne doté les hôpitaux Aristide Le Dantec et Dalal Diam de radiothérapie sans occulter la finition et la mise en fonctionnement des trois hôpitaux de la paix implantés dans les régions mais aussi l’introduction du vaccin du col de l’utérus pour les filles âgées de 9 ans dans le calendrier vaccinal de routine. Dans le domaine de la prise en charge du personnel médical soignant, les bourses de spécialisation des médecins ont été revues à la hausse passant de 150 mille à 300 mille, le recrutement du personnel dans la fonction publique a aussi connu une hausse.

Au niveau des revendications, même si les questions pécuniaires ont été évacuées par le gouvernement du Sénégal, le régime indemnitaire est resté la pomme de discorde entre les deux parties prenantes. Les négociations ont pu calmer le jeu pendant un temps, mais le climat reste toujours tendu malgré la main tendue de l’Alliance And Ngueussem qui, selon les acteurs, ne trouvent pas de répondant à ses revendications.

Pour le second mandat du président Macky Sall, la question du régime indemnitaire est très attendue par les travailleurs du secteur de la santé. Un point important pour la stabilité du climat social. L’équité dans la répartition des spécialistes pour une bonne couverture sanitaire sera également l’un des chantiers du président de la République, au même titre que le relèvement du plateau technique avec la santé digitale entre autres.

Denise ZAROUR MEDANG

Articles similaires

Laisser un commentaire