Dakar-Echo

Macky Sall et Sassou N’Guesso appellent à une « transition pacifique » au Burkina Faso

macky_sassouLes présidents Macky Sall du Sénégal et Denis Sassou N’Guesso du Congo ont, dans un communiqué publié dimanche à Oyo, à plus de 400 km au nord de Brazzaville, appelé à une « transition pacifique » au Burkina Faso.

« Suite aux récents développements observés dans la crise au Burkina Faso, les deux Chefs d’Etat ont appelé à une transition pacifique dans ce pays ami et frère » indique ce communiqué sanctionnant la visite de 48 heures du président sénégalais à OYO.

Le calme d’hier samedi qui a suivi la démission du président Blaise Compaore a fait place ce dimanche à une vive tension entre l’armée et l’opposition sur la gestion de la transition. L’opposition et la société civile à l’origine d’une insurrection populaire qui a permis le départ de Compaoré demande à l’armée de laisser la transition aux civils.

Dans le même esprit, ils ont invité les parties centrafricaines à soutenir les autorités de transition, et dans le cadre de l’accord de Brazzaville, à « faire en sorte que le processus en cours aboutisse à des élections libres et transparentes » pour le bien du pays.

Au plan sanitaire, Denis Sassou N’Guesso et Macky Sall ont exprimé leur « vive préoccupation » face à l’ampleur de la propagation de la fièvre Ebola qui continue de sévir particulièrement en Afrique de l’ouest, faisant de nombreuses victimes.

Commentant tour à tour, l’intérêt de cette rencontre au sommet, les deux chefs d’Etat ont affiché leur volonté « à renforcer les liens » entre Dakar et Brazzaville ainsi que, « l’urgence » pour les dirigeants africains de relever les défis qui s’imposent à eux.

» … Nous avons suivi attentivement l’évolution de la situation au Burkina Faso, au Mali, en Libye, au Nigeria, en Centrafrique et le fléau Ebola…il y a nécessité pour nous de mutualiser les efforts pour relever tous ces défis.

Je crois que le président Macky Sall est venu nous donner plus de force et de courage. On regarde l’avenir avec optimisme » a déclaré Denis Sassou N’Guesso.

A son tour, Macky Sall s’est dit « préoccupé » par la situation en Afrique. « Nous avons beaucoup de défis de développement et la prolifération des conflits tout autour du continent ; que ça soit en Afrique de l’ouest, centrale et de l’Est… Il y a des foyers qui nécessitent que des dirigeants de l’Union africaine, au niveau des institutions sous-régionales puissent reprendre à bras le corps ces questions » a-t-il déclaré.

Avant de prendre son vol pour Dakar, le président Macky Sall tenu à remercier son homologue congolais Sassou N’Guesso qui lui a permis d’admirer les paysages sous l’équateur.

« Nous, sahéliens, nous avons eu l’occasion de séjourner en plein équateur. Déjà c’est la luxuriance qui nous a beaucoup marqué : la nature, les fleurs, la rivière et les bêtes. Pour quelqu’un comme moi qui aime la nature, c’est un paradis » a conclu le président sénégalais.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire