Dakar-Echo

Macky Sall en déplacement à Fatick et Kaolack pour inaugurer des routes et un pont dans un environnement sale à Foundiougne

Macky Sall en déplacement à Fatick et Kaolack pour inaugurer des routes et un pont dans un environnement sale à Foundiougne

Le chef de l’Etat est attendu dans la région du Sine Saloum lundi et mardi prochain. A l’occasion, il inaugurera les routes Fatick-Kaolack, Nioro- Dinguiraye-Keur Ayib, Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone.

Le chef de l’Etat va partir de Popenguine (Thiès) lundi pour rallier Fatick, où il coupera un premier ruban de l’axe séparant cette commune de Kaolack.

Il assistera, dans la capitale du Sine, à une présentation du directeur général de l’AGEROUTE Ibrahima Ndiaye portant sur ce projet.

Il se rendra ensuite à Kaolack pour présider la cérémonie officielle d’inauguration de la nouvelle route Fatick-Kaolack. Après cette cérémonie prévue au stade Lamine Guèye, le président Sall se rendra à Nioro pour inaugurer le tronçon Dinguiraye-Nioro-Keur Ayip, long de 40 km et qui s’inscrit dans la Nouvelle Lettre de politique sectorielle des Transports (LPST3 2010-2015), renseigne l’AGEROUTE.

De là, après la coupure du ruban et les différentes allocutions prévues, il se rendra à la cité religieuse de Porokhane.

Mardi, le chef de l’Etat va quitter Kaolack pour Passy pour la cérémonie d’inauguration de la route Keur Wally Ndiaye-Passy-Sokone (25,5 km).

Le président de la République terminera son séjour dans le Sine-Saloum par le lancement des travaux du grand pont à péage de Foundiougne.

Le chef de l’Etat devra aussi procéder à la pose de la première pierre du pont de Foundiougne. Cette visite du président Macky Sall entre dans le cadre de ses tournées économiques.

Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a eu à cet effet une visite de reconnaissance dans les localités concernées pour bien préparer le terrain avant la venue du grand boss.

Le chef de l’Etat risque de ne pas rester longtemps à Foundiougne. Tellement la ville est sale. A la place où doit se tenir la cérémonie de lancement des travaux du pont par exemple l’on se croirait à un dépotoir d’ordures.

Une négligence ou « du je m’en foutisme de l’autorité locale » qui n’a pas laissé indifférent le ministre des Infrastructures. Il le fera d’ailleurs savoir à l’édile de ville en ces termes. «M. le maire, ces ordures franchement. Ceci n’est pas normal. Moyennant cinq mille francs, les jeunes vous nettoient cette place en un laps de temps», dit-il. Et le maire comme à son habitude promet d’assainir sa ville.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire