Dakar-Echo

Macky Sall déplore l’insuffisance des fonds alloués aux infrastructures en Afrique

Macky Sall déplore l’insuffisance des fonds alloués aux infrastructures en Afrique

Le président Macky Sall, qui a présidé ce mardi à Dakar, la session d’ouverture des actionnaires, de la plateforme d’investissement Africa50, a déploré « l’insuffisance » des fonds alloués aux infrastructures en Afrique, soulignant pourtant que cette problématique constitue un « préalable pour le développement d’un pays ».

« Les infrastructures constituent un maillon fort dans le développement d’un pays », a dit Macky Sall, appelant à « relever le défi des infrastructures, promouvoir l’investissement et renforcer la plateforme Africa50 ».

Macky Sall a dans la même lancée demandé au ministre sénégalais des finances de décaisser la moitié des cotisations au fonds au lieu du quart du montant comme prévu.

Le président sénégalais a aussi précisé que le Sénégal prévoit d’injecter « 6 milliards de dollars pour la période 2017-2019 pour renforcer ses infrastructures ».

Il a appelé la Société Nationale d’Electricité du Sénégal (SENELEC) et le Fond Souverain d’Investissement (FONSIS) à être actionnaires dans le projet d’énergie solaire de Malicounda.

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) et président du conseil d’administration d’Africa50, Akinwumi Adesina, a rappelé que « le déficit d’infrastructures constitue une entrave à l’intégration régionale ».

« Les produits de bases comme les mines vont subir une hausse dans les années à venir et les produits de consommation vont connaitre une forte demande », a ajouté M. Adesina.

Les financements de la plateforme sont plus concentrés sur les transports et les énergies renouvelables. Des secteurs qui vont recevoir plus de 60 pour cent de l’ensemble du financement des infrastructures en Afrique d’ici 2025.

Il a aussi salué l’intervention du président Guinéen, Alpha Condé, lors du G20 qui a demandé à ce que le groupe des 20 finance les infrastructures en Afrique.

Pour des projets évalués à plus de 130 milliards de dollars, 75 milliards ont été financés. La plateforme Africa50 a été créée dans l’optique de faire face aux objectifs pressants dans la fourniture d’infrastructure sur le continent Africain.

Alain Ebobissé directeur d’Africa 50, a demandé « l’accélération de la mise en œuvre d’infrastructures. Les projets, selon Alain Ebobissé, financés par sa structure sont des projets de qualités et à fort impact économiques ».

Le Nigéria a bénéficié du premier financement de la structure Africa50, qui est une centrale solaire de 100 mégawatts dans l’Etat de Jigawa en décembre2016

Africa50 est soutenue et financé par les 23 pays actionnaires. Dont deux pays, la Guinée-Conakry et la république démocratique du Congo, viennent de rejoindre le groupe d’actionnariat.

dakarecho@gmail.com'
Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire