Dakar-Echo

Macky Sall aux chefs d’entreprises algériennes « L’Algérie a toute sa place dans les chantiers ouverts au Sénégal

macky_algerieSous la présidence du président du Sénégal, Macky Sall, et du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, un forum économique algéro-sénégalais a été organisé, hier, à Alger.

Cette manifestation se fixe pour objectif principal de redynamiser la coopération économique entre les deux pays et de créer des conditions d’un partenariat à la hauteur des engagements politiques forts qui les lient.

« Cette rencontre traduit la volonté des hautes autorités de nos deux pays de hisser nos relations économiques au niveau de nos excellentes relations politiques », a affirmé Bouchouareb dans son allocation. Il a indiqué que les deux pays connaissent depuis quelques années une dynamique soutenue de réformes économiques en mesure de densifier les échanges économiques et de créer un climat approprié à l’investissement.

« Nous devons faire en sorte que cette dynamique profite aux entreprises des deux pays qui disposent d’un potentiel réel pour mener de grands projets de partenariat », poursuit Bouchouareb. Et d’afirmer que le gouvernement algérien a engagé d’importantes réformes pour relancer le secteur industriel à travers, particulièrement, la réforme du code des investissements, des mesures de facilitation touchant à l’acte d’investir et à la création d’entreprises.

« L’Algérie dispose d’entreprises activant dans différents domaines, qui ont gagné en maturité et en savoir-faire et qui font d’elles des partenaires recherchés tout en leur ouvrant la voie au développement international », ajoute le premier responsable du secteur de l’Industrie.

Pour sa part, le président du Sénégal a souligné qu’il est animé d’une grande volonté pour donner un nouvel élan aux relations économiques des deux pays. Pour lui, ces relations doivent se traduire dans un partenariat économique et à travers des investissements aussi bien publics que privés.

Nos deux pays « ont des valeurs de culture et civilisationnelles indéniables qui sont des atouts sur lesquels nous pouvons bâtir nos relations économiques et nouer des partenariats mutuellement bénéfique », dira le président Macky Sall. Le président sénégalais a soutenu que l’Algérie a toute sa place dans les chantiers ouverts au Sénégal. Il a rassuré son pays propose des projets concrets, et ce, dans tous les domaines.

Il cite, entre autres, l’agriculture, l’agroalimentaire, l’agro-industrie, l’énergie, les transports, le tourisme, les mines, les infrastructures… Reste que pour le président Macky Sall, une séance de travail est insuffisante pour identifier tous les projets, souhaitant que d’autres rencontres similaires aient lieu prochainement.

Après les discours des représentants des deux pays, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat portant création d’une joint-venture entre l’entreprise sénégalaise Carrefour-Médical et l’entreprise algérienne IMC. Il s’agit d’un projet de réalisation d’une unité de fabrication de dispositifs médicaux destinés à la couverture des besoins hospitaliers en matière de consommables pour hémodialyse et autres consommables courants hospitaliers à Dakar.

Pour Bouchouareb, « ce type de partenariat est exemplaire » non sans émettre le vœu que le conseil d’affaires algéro-sénégalais se mettre en place rapidement afin de fructifier ce genre d’échanges entre les entreprises des deux pays.

Si les relations algéro-sénégalaises sont exemplaires et que les deux pays entretiennent des liens d’amitié et de coopération économique très anciens et spécifiques, il n’en reste pas moins que les échanges commerciaux demeurent modestes, alors que les potentialités de partenariat sont énormes dans différents secteurs d’activité, notamment l’industrie animale, la santé, l’industrie pharmaceutique et les mines.

Aujourd’hui il est temps d’œuvrer de manière à améliorer cette coopération et réfléchir sur des canevas qui permettent d’asseoir un partenariat fructueux entre les opérateurs économiques des deux pays. Le ton a été donné lors de l’installation, en avril 2011, à Dakar, du Conseil d’affaires et d’investissement algéro-sénégalais (CAISA) et lors de la signature à Alger en 2010 du protocole d’accord liant les Conseils économiques et sociaux des deux pays.

Celui-ci constitue un atout majeur pour la promotion des relations économiques algéro-sénégalaises. Rappelons que le président de la République du Sénégal, Macky Sall, est arrivé, hier, à Alger, pour une visite d’Etat de quatre jours, à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le président sénégalais a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediène par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et des membres du gouvernement.

Les entretiens entre les présidents Bouteflika et Sall « seront l’occasion pour les deux chefs d’Etat de procéder à un échange de vues sur des questions d’intérêt commun, au niveau de la nation musulmane, de l’Afrique, y compris sur le Nepad, ainsi que de la sous-région sahélo-saharienne et notamment les efforts de paix de l’Algérie au nord du Mali et en Libye », a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Amokrane H.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire