Dakar-Echo

Lutte contre l’érosion côtière à Saly: le premier ministre annonce le démarrage imminent des travaux

Lutte contre l’érosion côtière à Saly: le premier ministre annonce le démarrage imminent des travaux

Il est attendu, dans les mois à venir, le lancement des travaux du Programme de lutte contre l’érosion côtière. C’est ce qu’a annoncé, hier jeudi, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, lors d’une cérémonie de signature de Conventions et de financement de Crédit hôtelier et touristique (Cht) à 12 bénéficiaires pour plus de 946 millions de F CFA.

«J’attends du ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, pour qu’il nous fixe la date à laquelle nous devrons nous rendre à Saly, en compagnie de la Banque mondiale et des professionnels du secteur, afin de procéder au lancement des travaux du Programme de lutte contre l’érosion côtière. Ce sont des milliards qui ont été mobilisés.

A présent, c’est le temps de l’action pour lancer ce projet», a ainsi annoncé le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, hier jeudi, lors d’une cérémonie de signature de Conventions et financement de Crédit hôtelier et touristique (Cht) à 12 bénéficiaires pour près d’un milliards de francs CFA.

En effet, connue pour sa belle station balnéaire, la ville de Mbour croule, depuis des années déjà, sous le poids de l’érosion côtière, notamment la station balnéaire de Saly qui est la plus affectées. En réponse à ce désastre écologique, l’Etat du Sénégal, en collaboration avec la Banque mondiale se déploie à stopper l’érosion en mobilisant d’importants moyens financiers pour endiguer cette agression côtière.

Aujourd’hui, l’urgence de réagir s’impose. «Le site est menacé. Il faut mettre en place des digues de protection afin de protéger cette partie de la côte», a expliqué le Premier ministre, tout en mentionnant que «le gouvernement soutient constamment les acteurs du secteur notamment avec la dotation d’équipements de contrôle standardisés depuis 2016. Car, le secteur est un maillon stratégique de l’Etat en matière de création d’emplois et de richesse».

Au sujet de la sécurité, le Premier ministre informe «qu’il sera tenu le 15 du mois courant une réunion entre tous les professionnels et la police touristique pour une meilleure offre».

Sur cette même question, il notifie qu’«un milliards avait été injecté pour l’assainissement et l’embellissement du site. Ce qui demeure constant». Toutefois, il a assuré en ces mots: «sur la sécurité, nous y sommes», a-t-il dit.

MBOUR, DAKAR, KÉDOUGOU, TAMBACOUNDA, ZIGUINCHOR, BIGNONA, FATICK ABSORBENT 946 MILLIONS
Les heureux adjudicataires de la deuxième (signature de) Conventions du genre sont issus de sept (07) régions et départements. Ils vont se partager 946 millions 186 mille 622 F CFA. Il s’agit de 4 bénéficiaires à Mbour, 3 à Dakar, 1 à Kédougou, 1 à Tambacounda, 1 à Ziguinchor, 1 à Bignona et 1 à Fatick.

Revenant sur la circonstance du jour, il dira: «la cérémonie qui nous réunit aujourd’hui, est la promesse de son excellence M. Macky Sall qu’il avait faite aux acteurs de mettre en place un instrument de financement pour l’investissement hôtelier et touristique. Et, c’est que le crédit hôtelier et touristique vient compléter un maillon manquant du dispositif de financement du secteur, depuis la disparition en 1994 de la Société financière sénégalaise pour le développement de l’industrie du tourisme.

Le crédit hôtelier et touristique a déjà bénéficié d’un montant initiale de 5 milliards de FCFA suivie d’un rallonge de 2,5 milliards pour, entre autres objectifs, le renouvellement et l’acquisition d’équipements pour les entreprises touristiques; la création d’entreprises touristiques, le renforcement de fonds de roulement…

Au titre des conditions de financement du Cht, le crédit à moyen terme est octroyé avec «un montant plafond de 100 millions, un apport en fonds propres de 10% du financement, un taux d’intérêt de 3,5% Ttc l’an. Une durée de remboursement de 5 ans maximum, avec un différé de 18 mois sur financement de la Banque nationale de développement économique (Bnde)», indique un document transmis à la presse.

En effet, le Crédit hôtelier et touristique vise à accompagner les entreprises du secteur, en termes de financement des projets de rénovation et d’extension d’établissements d’hébergement touristique, le renouvellement et l’acquisition d’équipements pour les entreprises touristiques et la création d’entreprises touristiques.

Jean Pierre MALOU

dakarecho@gmail.com'

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire