Dakar-Echo

L’usage des objets intelligents constitue aujourd’hui une « source importante d’inquiétude’’  selon Makhtar Lakh

L’usage des objets intelligents constitue aujourd’hui une « source importante d’inquiétude’’ selon Makhtar Lakh

L’usage des objets intelligents constitue aujourd’hui une « source importante d’inquiétude’’ relativement à la confiance, à la sécurité et à la vie privée des consommateurs, a déclaré vendredi à Dakar le secrétaire général du ministère du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, Makhtar Lakh.

Makhtar Lakh s’exprimait à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des consommateurs, qui porte cette année sur le thème des produits connectés de confiance.

Cette rencontre co-organisée par le ministère du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME et l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP) a enregistré la participation des démembrements de l’Etat en charge de la protection des consommateurs, du secteur privé et des associations de consommateurs.

Venu représenter le ministre du Commerce Alioune Sarr, Makhtar Lakh a toutefois indiqué que de manière générale, Internet constitue toutefois « une remarquable opportunité, notamment pour les pays en développement aux plans économique, culturel et démocratique’’.

Il a précisé que ’’les produits connectés sont évalués par International Consumers à environ 23,1 milliards, soit trois fois plus que d’êtres humains’’.

Pour le directeur des affaires juridiques de l’ARTP, Kalidou Gaye, le thème de cette année, axé sur les ’’produits connectés de confiance’’, est au cœur du domaine de compétence de l’ARTP.

Il estime toutefois que malgré l’inquiétude liée notamment à la sécurité et à la vie privée, ainsi qu’à l’émergence des technologies connectées, « l’Internet représente une nouvelle opportunité pour les consommateurs’’.

A cet effet, il a rappelé que la question de protection des données personnelles, la cybercriminalité, le partage et la transmission des informations est bien prise en compte par l’Etat du Sénégal, à travers notamment la stratégie numérique 2025.

Articles similaires

Laisser un commentaire