Dakar-Echo

L’ONU adopte une résolution pour renforcer l’efficacité de ses Casques bleus

L’ONU adopte une résolution pour renforcer l’efficacité de ses Casques bleus

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi à l’unanimité une résolution proposée par les Etats-Unis pour renforcer l’efficacité des Casques bleus et sanctionner plus durement les échecs des contingents à protéger les civils dans les missions de paix.

Ces dernières années, plusieurs opérations de paix ont été entachées par des affaires d’abus sexuels ou d’inaction alors que des civils étaient menacés par des groupes armés, notamment en République centrafricaine et au Soudan du Sud.

La résolution, critiquée par la Russie pour qui son élaboration n’impliquait pas assez les pays contributeurs de troupes, prévoit en cas de défaillances des « retenues sur des remboursements » de l’ONU, des « remplacements » ou des « rappels » de contingents.

Certaines de ces mesures ont déjà été appliquées dans le passé mais il s’agit avec cette résolution « de les systématiser », souligne-t-on de sources diplomatiques. Le texte « salue » le processus d’enquêtes spéciales qui est à la disposition du secrétaire général et souligne la nécessité qu’elles soient transparentes.

A la suite de critiques, notamment de pays contribuant fortement aux 14 missions de paix actuelles de l’ONU, qui mobilisent près de 100.000 Casques bleus dans le monde, le texte a été plusieurs fois amendé lors des négociations, selon des diplomates.

« Nous avons associés à la rédaction les grands pays fournisseurs de contingents », a souligné l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. « Vos idées et vos critiques sont reflétées dans le texte, c’est votre résolution », a-t-elle ajouté à leur intention. Pour l’ONU, cette résolution représente « un outil au service de la paix et pour mieux protéger les civils », a précisé la diplomate.

Lors des négociations, « le travail n’a pas été aisé », a avoué l’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dimitri Polyanski. La Russie « a été à deux doigts d’une décision radicale », a-t-il précisé en évoquant implicitement un recours au droit de veto dont dispose Moscou comme membre permanent du Conseil de sécurité. Au final, s’est construit « une pratique constructive » qui a permis l’unanimité, a noté le diplomate russe, en réclamant qu’elle puisse aussi s’exercer sur les autres grands dossiers dont le Conseil est saisi.

Les missions de paix actuelles ne comptent que quelques dizaines de Casques bleus de nationalité américaine mais les Etats-Unis sont le plus gros contributeur financier à leur budget, d’un montant total de 6,7 milliards de dollars.

C’est à ce titre que Washington a souhaité faire adopter une résolution au Conseil de sécurité, selon une source diplomatique s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Dans une démarche séparée, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, fera approuver formellement mardi, en marge de l’Assemblée générale annuelle des Nations unies, une « déclaration d’engagements communs » pour les opérations de paix à plus de 130 pays, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume Uni).

Dans ce document intitulé « Action pour le maintien de la paix », les signataires s’engagent notamment à « promouvoir des solutions politiques », définir des « mandats clairs (…) et réalisables », « appuyer la bonne performance » des Casques bleus et à respecter « le principe de responsabilité ».

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire