Dakar-Echo

L’homme d’affaires malien Sidi Mohamed Kagnassi visé par une enquête du pôle financier de Paris

L’homme d’affaires malien Sidi Mohamed Kagnassi visé par une enquête du pôle financier de Paris

Une jolie propriété à Marnes-la-Coquette, bourgade ultra select des Yvelines, appréciée par feu Johnny Halliday et l’ancien émir du Qatar, des bolides de luxe, Rolls-Royce et autres Bentley, des dessins de Salvador Dali achetés cash dans une galerie parisienne renommée…

L’homme d’affaires malien Sidi Mohamed Kagnassi aimait se faire plaisir lors de ses séjours parisiens. Mal lui en a pris. Selon nos informations, il est visé par une enquête préliminaire du parquet national financier, qui le soupçonne d’avoir blanchi en France de l’argent obtenu illégalement à l’étranger.

Une procédure lancée selon la logique en vogue des « biens mal acquis », qui a déjà valu à plusieurs potentats africains d’être poursuivis en France.

Peu connu dans l’Hexagone, l’entrepreneur est le fils de Cheikna Kagnassi, l’une des plus grandes fortunes maliennes, qui avait fondé le groupe L’Aiglon, basé en Suisse.

Sidi Mohamed Kagnassi a notamment dirigé La compagnie cotonnière ivoirienne, détenue à 80% par son père et à 20% par le Français Vincent Bolloré, avant que cette dernière ne soit liquidée en 2007.

Réputé proche du président ivoirien Alassane Ouattara et du fils du président malien Ibrahim Boubacar Keita dont il a été l’éphémère conseiller, Kagnassi s’est ensuite reconverti dans les marchés publics.

Challenges.fr

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire