Dakar-Echo

L’exploitation et la maintenance du TER confié à la SNCF

L’exploitation et la maintenance du TER confié à la SNCF

C’est désormais officiel, la maintenance du Train express régional (TER) revient encore aux Français.

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, et la secrétaire général de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), Stéphant Volant ont paraphé le contrat hier.

Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo et Stéphant ont signé le contrat présenté sous forme d’avenant portant préparation de l’exploitation et de la maintenance du projet Train express régional (TER) et création d’un centre de formation dédié à la mobilité urbaine.

Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a souligné que l’exploitation et la maintenance du Train express régional (TER) ont été confiées au groupement Société nationale des Chemins de Fer Français (SNCF)/RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens).

La cérémonie s’est tenue en présence de la Secrétaire d’Etat française auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Mme Delphine Geny Stephann, et du Directeur général de l’Apix, Mountaga Sy.

Le ministre des Transports terrestre a saisi l’occasion pour rappeler l’importance du projet de TER dont les travaux ont beaucoup avancé.

A l’en croire, avec le TER, c’est le système de transport et le visage de l’agglomération de Dakar qui vont connaître un changement.

Il annonce également le projet de Bus rapid transit (Brt), et des bus de rabattement qui vont permettre de descendre du TER pour reprendre le Brt ou inversement.

Le Directeur général de Eiffage, Gérard Senac promet de faire des rails de qualité pour le Train express régional (TER). «Vous avez vu devant la gare les premiers 500 mètres des rails qui sont en train d’être posés», a-t-il dit lors de la visite des présidents Macron et Macky Sall à la maison du TER.

A l’en croire les études sont presque terminées. Pour lui les ingénieurs doivent trouver les meilleures solutions pour arriver à optimiser ce projet. Il promet qu’en janvier prochain, les travaux seront réalisés jusqu’à Diamniadio. M. Senac s’est réjoui, par ailleurs, de la visite de leur président même si dit-il, ils n’ont pas besoin de sa visite pour travailler au Sénégal.

Embouteillage autoroute à péage

Le patron de la société Eiffage qui gère l’autoroute à péage a reconnu les difficultés des automobilistes qui sont confrontés à des embouteillages. Ce qui décourage même certains à emprunter l’autoroute à péage.

Conscient de la situation, Gérard Senac a révélé que des études sont en train d’être faites pour évaluer dans l’ensemble le trafic afin de trouver des solutions. A l’en croire, son entreprise et le gouvernement vont se réunir au mois de mai prochain pour voir toutes les solutions possibles.

Présentement, il ne peut pas décider seul parce qu’il y a un concessionnaire. Il est confiant qu’ils vont rendre fluide la circulation sur l’autoroute. Ils verront s’il faut peut être supprimer ou modifier les barrières de péages.

Articles similaires

Laisser un commentaire