Dakar-Echo

Lettre ouverte à Madame La Ministre du Tourisme – par Lionel Lopez

Lettre ouverte à Madame La Ministre du Tourisme – par Lionel Lopez

Notre 1° Festival International du Sine Saloum et de la Culture Sérère, né de la fusion du Festival Miss Sine saloum (7°édition), et du Festival de la Culture sérère (2° édition), s’est achevé le 14 mai dernier

Je prends acte de l’absence totale de soutien du Ministère du Tourisme pour nous accompagner pour cet événement majeur pour notre région et nous le déplorons.

Je me dois de vous dire ceci en pesant bien mes mots.

Depuis le mois d’octobre, avec une campagne de communication sans précédent, tous les projecteurs sont braqués sur nous. Cette manifestation est devenue au fil des années l’événement annuel incontournable de toute notre région.

Toutes les télévisions étaient présentes pour la couverture dont certaines diffusent à l’international, comme Dakar TV International (Europe et USA), RFI était également présent.

Toute la presse internet a également couvert.

Nous avons enchaîné les plateaux télés, et radio précédant le démarrage du festival.

Nous faisons un travail titanesque de promotion tant sur le plan culturel que touristique, pour le Sine Saloum et pour la destination Sénégal.

Nous avons déposé notre demande de soutien en bon et due forme, et n’avons même pas reçu de réponse officielle négative ou positive.

Le Ministère de la culture quant à lui a décidé de nous soutenir à hauteur de 200 000, à se partager entre nos 2 comités d’organisation, soit 100 000 chacun. Je les ai refusés.

Il semblerait que les 2 Ministères concernés n’aient pas vraiment pris la mesure de la portée de cet événement inscrit depuis des années à l’agenda culturel national, et qui fait la promotion du Sine Saloum et de la destination Sénégal, de par notre large couverture médiatique en interne et à l’international.

Nous ne sommes pas promoteurs d’une simple soirée « Lembeul » ou « Sabar », mais d’un Festival d’une semaine, avec un immense programme culturel, social et promotionnel.

Comme je l’ai dit dans mon discours d’accueil devant l’ensemble des autorités présentes, des invités et de l’ensemble des médias, lors de la soirée de gala « MISS SINE SALOUM », les félicitations et encouragements font très plaisir, mais accompagné d’un soutien financier substantiel, c’est nettement mieux. Je l’ai souligné aussi à chaque plateau ou interview.

Si nous n’avons pas de soutien conséquent, il ne peut y avoir de festival

Nos besoins s’expriment en millions. Rien que l’enveloppe distribué aux 12 finalistes de l’élection de Miss Siné Saloum, la soirée de gala du festival, se monte à 1 550 000, après il y a l’hébergement des journalistes, les artistes, la communication……..Enfin on ne va pas détailler, vous avez reçu le budget dépenses dans notre dossier.

Plusieurs boutiquiers de Ndangane, nous ont soutenus. (Quincaillerie Diallo : 100 000, Dépôt Allelouia : 100 000, Epicerie Issa Colly : 50 000, ou le mauritanien : 50 000, et bien d’autres encore).

N’y voyez aucune rancune, mais une grande amertume et une très forte incompréhension.

Nous avons fait face sans votre soutien, ni de l’ASPT d’ailleurs. Le département de Fatick n’a pas bougé non plus. Et je ne parle même pas du soutien apostériori du Ministère de la Culture.

Le seul soutien public, dont nous avons bénéficié est celui de la Présidence De La République, et ce pour la 2° année consécutive. Heureusement que j’avais en réserve des fonds de l’année passée, sinon, je ne m’en sortais pas. A ce jour, notre budget sponsor est épuisé. Nous n’avons plus d’avance pour l’année prochaine.

C’est simplement impensable que des institutions publiques tournées vers la promotion touristique ou culturelle ne se soient pas engagés alors que nous faisons un immense travail de promotion en tant qu’acteur privé.

Tout ceci, nous interroge sur l’avenir du Festival même, eu égard, à l’investissement que cela implique, en terme humain et financier. (9 mois de préparation).

Nous nous interrogeons sincèrement. Je suis avant tout hôtelier. Je fais ce Festival pour notre Région et pour le Sénégal, qui m’a adopté.

Bref, pour avancer, vous recevrez prochainement les liens de tous les reportages vidéo et articles de presse liés au festival.

Peut-être qu’à ce moment-là, votre Ministère prendra la juste mesure de ce que nous faisons en termes de promotion en tant qu’acteurs privés.

Je suis vraiment désolé de cette situation, mais à un moment, il faut savoir dire les choses et ne pas se mentir.

Recevez, Madame La Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux.

Lionel Lopez- Promoteur du Festival Miss Sine Saloum et co-promoteur du Festival, International Du Sine Saloum et de la Culture sérère.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire