Dakar-Echo

L’Etat islamique revendique ses premières attaques au Bénin

L’Etat islamique revendique ses premières attaques au Bénin

Présent au Sahel depuis près d’une décennie, l’Etat islamique cible désormais les pays côtiers.

En plus du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) proche d’Al-Qïida au Maghreb islamique (AQMI), le Bénin doit désormais faire face aux attaques de la branche sahélienne de l’Etat islamique.

Dans le numéro 356 de son hebdomadaire Al Naba (La Nouvelle, en arabe) de propagande auquel APA a eu accès, le groupe jihadiste a revendiqué ses premières attaques dans le nord-est de ce pays côtier.

L’Etat islamique affirme que la première attaque s’est produite le 1er juillet 2022 à Fakwara, un village du département d’Alibori, à 600 kilomètres au nord de Cotonou, la capitale. Les jihadistes ajoutent dans leur communication avoir tué au moins quatre membres des forces de sécurité béninoises dans des combats qui ont mobilisé des armes légères et des roquettes.

Le lendemain, poursuit le groupe jihadiste dans sa revue hebdomadaire, des militaires béninois sont tombés dans une embuscade, près de Guéné, sur la route reliant les villes de Malanville et Kandi, toujours dans le département de l’Alibori. Ils allèguent avoir tué deux soldats béninois.

Cotonou n’a pas encore réagi aux revendications de ces nouveaux ennemis qui, selon Wassim Nasr, journaliste à France24 et spécialiste des mouvements jihadistes, pourraient être des transfuges du GSIM.

Depuis plusieurs mois, des assauts jihadistes sont enregistrés dans le nord du Bénin, essentiellement dans les départements de l’Atacora et de l’Alibori, à partir du voisin burkinabé.

Face à cette situation alarmante, le Bénin noue de nouvelles alliances, y compris avec des pays africains ayant déjà fait leurs preuves dans la contre-insurrection. Un accord avec le Rwanda, déjà présent au Mozambique et en République centrafricaine, est en vue pour un appui logistique. Un envoi de troupes n’est pas encore à l’ordre du jour, selon Cotonou.

APA

Articles similaires

Laisser un commentaire