Dakar-Echo

L’Espagne va accueillir le navire Aquarius avec 629 migrants

L’Espagne va accueillir le navire Aquarius avec 629 migrants

Ni l’Italie ni Malte ne voulaient accueillir les migrants à bord de l’Aquarius en Méditerranée. L’Espagne a décidé d’ouvrir le port de Valence pour éviter une catastrophe humanitaire.

Le calvaire des 629 migrants à bord de l’Aquarius qui étaient bloqués en mer Méditerranée en raison du bras de fer entre Malte et l’Italie va prendre fin. L’Espagne a décidé d’accueillir ce bateau. « Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un port sûr à ces personnes », a indiqué un communiqué de la présidence du gouvernement, précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de l’Aquarius.

En fin de soirée dimanche, SOS Méditerranée a indiqué avoir reçu de la part des Italiens l’ordre de stopper la course de l’Aquarius à 35 miles nautiques de la Sicile et 27 de Malte. « L’état de santé des 629 rescapés est stable mais risque de s’aggraver dans la journée. Ils deviennent de plus en plus anxieux et demandent quand ils pourront rejoindre la terre ferme », a indiqué l’ONG sur Twitter.

Le bateau bientôt en manque de vivres
La proposition de l’Espagne, que SOS Méditerranée n’avait pas sollicitée, « est encourageante, cela montre qu’il y a des Etats sensibles à l’urgence humanitaire », a déclaré la directrice générale de l’association, Sophie Beau.

A 15h10, l’Aquarius n’avait pas encore reçu l’ordre du centre de coordination des secours de Rome, compétent en la matière, de se diriger vers l’Espagne, et Mme Beau appelait à la prudence quant à l’annonce du gouvernement espagnol, qui s’est dit prêt à l’accueillir. « Il y a 1 300 kilomètres à parcourir » pour rallier la péninsule ibérique, a souligné la directrice générale. « Demain, on n’aura plus de nourriture sauf des biscuits énergétiques ».

La Commission européenne appelle à « règlement rapide » de la situation
La Ligue de Matteo Salvini, une des deux forces populistes avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème) qui composent le nouveau gouvernement italien, dénonce l’arrivée de quelque 700 000 migrants sur ses côtes depuis 2013.

L’Italie a demandé aux autres pays européens plus de solidarité. Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, a menacé d’interdire aux bateaux portant secours aux naufragés l’accès aux ports en Italie si Malte refuse de prendre en charge les 629 migrants sauvés ce week-end. Le gouvernement maltais est accusé d’avoir refusé de porter assistance au navire de sauvetage Seefuchs. Celui-ci s’était trouvé en difficulté par mauvais temps avec 119 migrants à bord. Le navire avait finalement été autorisé à toucher terre dans le port sicilien de Pozzallo.

Ce lundi, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés a demandé à l’Italie et à Malte d’autoriser immédiatement le navire à accoster. Le HCR « lance un appel aux gouvernements concernés pour qu’ils autorisent le débarquement immédiat des centaines de personnes bloquées en Méditerranée depuis samedi ». De son côté, la Commission européenne a appelé lundi à un « règlement rapide » de la situation de l’Aquarius, « afin que les personnes à bord du navire Aquarius puissent être débarquées en toute sécurité dès que possible ».

Articles similaires

Laisser un commentaire