Dakar-Echo

Les violences à Kinshasa font 28 morts depuis lundi

manifestants-hostiles-au-president-joseph-kabila-bloquent-une-rue-a-kinshasa-le-19-janvier-2015-La ville de Kinshasa est secouée depuis lundi par des heurts entre la police et des manifestants qui refusent une éventuelle révision de la loi électorale, laquelle pourrait entraîner le report de la présidentielle.

Les violences ont eu lieu dans plusieurs quartiers de la capitale de la République Démocratique du Congo, où plusieurs pillages ont également été commis, alors qu’un collectif d’opposants avait appelé la population de la ville à «occuper massivement le Parlement» pour protester contre le projet de loi électorale en cours d’examen.

Ce texte, qui lie la tenue des prochaines élections présidentielle et législatives censées avoir lieu en 2016, est susceptible d’entraîner un report de ces scrutins et de permettre à M. Kabila, à la tête du pays depuis 2001, de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son mandat.

Ces violences de lundi et mardi à Kinshasa ont fait 28 morts, selon un bilan avancé mardi soir par une organisation de défense des droits de l’Homme congolaise. Ce chiffre n’a pas pu être confirmé dans l’immédiat de source indépendante. Interrogé par l’AFP, la Croix rouge congolaise s’est refusée à donner un bilan, s’en remettant aux autorités.

«Nous avons consolidé les chiffres suivants : 20 morts dont deux policiers lundi, et huit morts» civils mardi, a déclaré Me Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ).

Me Kapiamba a expliqué que ces chiffres avaient été obtenus par des observateurs déployés dans la capitale congolaise par son association et un collectif d’autres ONG.

Ce nombre a été obtenu auprès de sources dans différentes morgues, mais l’ACAJ précise cependant ne pas avoir été en mesure d’établir une liste nominative de tous les morts.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire