Dakar-Echo

Les secrets de femmes et les aphrodisiaques: les produits les plus prisés à la FIDAK

FIDAK-APHRODISIAQUES1Le faible rush des visiteurs à la Foire internationale de Dakar (Fidak), ce lundi 22 décembre, ne s’est pas ressenti aux pavillons vert et orange où sont installés beaucoup de stands de la médecine traditionnelle.

En effet ces pavillons sont pris d’assaut par beaucoup de visiteurs, surtout les femmes et les jeunes filles. Des produits appelés «secrets de femmes», des aphrodisiaques, des savons qui procure de la chance, entre autres, occupent les rayons des comptoirs.

Il est 13h à la Foire internationale de Dakar (Fidak). En ce début d’après-midi de lundi 22 décembre, l’ambiance est au paroxysme au Centre internationale du commerce extérieurde Dakar (Cices).

La musique est distillée partout. Les exposants rivalisent d’ardeurs pour appeler la clientèle. Au moment où certains utilisent des supports de communication comme les dépliants et autres, d’autres, par contre, louent les services d’un artiste ou d’un comédien.

Au pavillon orange, les stands des tradipraticiens attirent l’attention de tout visiteur. Des médicaments de toutes sortes sont rangés dans les étagères. Des poudres, des bouteilles remplies de liquides, de mélange, des sachets etc. Ce pavillon est pris d’assaut par les femmes et les jeunes filles qui se bousculent dans les stands.

«Nous avons des ‘’secrets de femme’’ comme des produit qui permettent les rétrécissements de vagin. La bouteille coute 5000 F Cfa seulement. Des produits qui augmentent le volume des seins et des fesses, des pommades vendues à 2000 F Cfa», explique une jeune demoiselle sous le couvert de l’anonymat.

Plus loin, une autre boutique expose presque les mêmes produits. Deux jeunes sénégalaises sont chargées d’accueillir les clients à l’entrée. Confortablement assis sur une chaise à l’intérieur du stand, Wilfred, le propriétaire des lieux soutient: «Ces produits sont biens prisés.

L’année dernière j’ai écoulé tout mon stock. Cette année aussi, une femme qui l’avait acheté chez-nous, est revenu samedi pour acheter la moitié de nos produits pour les revendre à Kaolack. Il ne nous reste d’ailleurs que ces 5 bouteilles».

Trouvé en plein marchandage dans un stand, cette dame, la quarantaine sonnée, confie: «Chaque année je viens à la foire de Dakar pour acheter ces produits «secrets de femme» qui sont très efficaces. Ils ne sont pas chers et ce sont des produits à base de plantes qui n’ont pas d’effets secondaires».

Allant dans le même sens, cette jeune fille d’une vingtaine d’années qui garde l’anonymat murmure discrètement: «Je suis intéressée par les ‘’serre vagins’’. Je ne l’ai pas encore utilisé mais c’est une copine qui m’a parlé de cela. Donc je vais prendre une bouteille pour essayer».

Ndeye Aminata CISS

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire