Dakar-Echo

Les sanctions européennes contre la Russie incluront des mesures sur les cryptomonnaies

Les sanctions européennes contre la Russie incluront des mesures sur les cryptomonnaies

La Russie userait de ces monnaies virtuelles pour contourner les sanctions économiques internationales.

L’Union européenne ne compte laisser aucune marge de manœuvre à la Russie. Bruno Le Maire a annoncé ce mercredi que les sanctions européennes contre Moscou incluraient bientôt des mesures sur les cryptomonnaies.

«Nous prendrons des dispositions sur les cryptomonnaies, qui ne doivent pas être utilisées pour contourner les sanctions financières décidées par l’Union européenne», a déclaré le ministre de l’Économie français, dont le pays est à la tête de la présidence tournante de l’Union, lors d’un point presse.

Les entreprises et les banques useraient en effet déjà de ces monnaies virtuelles pour contourner les sanctions internationales. De quoi entraîner un boom du marché, en particulier du bitcoin. Cette pratique risque d’affaiblir l’efficacité des sanctions européennes, et menace de rendre improductive l’exclusion de sept banques russes du système interbancaire Swift, entérinée ce mercredi.

L’exclusion de Swift vise VTB, la deuxième plus grosse banque de Russie, ainsi que Bank Otkritie, Novikombank (financements de l’industrie), Promsvyazbank, Rossiya Bank, Sovcombank et VEB (banque de développement du régime). L’UE s’est abstenue d’inclure dans la liste les établissements qui traitent les paiements d’énergie. Les banques concernées disposent de dix jours pour mettre fin à leurs opérations Swift.

Le G7 sur la même ligne
Selon Bruno Le Maire, «il y avait un large consensus parmi les États membres pour dire que nous ne pouvions pas laisser les cryptomonnaies contourner l’efficacité des sanctions financières contre la Russie», a-t-il déclaré, au sortir d’une réunion en visioconférence des ministres de l’Économie et des Finances des Vingt-Sept. Aucune précision n’a été donnée sur les moyens concrets à l’étude.

Le G7 poursuit la même réflexion. «Nous devrions également prendre des mesures pour empêcher les personnes et les institutions listées de se tourner vers des cryptomonnaies non réglementées. Nous avons également œuvré en ce sens dans le cadre de la présidence allemande du G7», a déclaré le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, dans un communiqué publié ce mercredi.

Articles similaires

Laisser un commentaire