Dakar-Echo

Les prix des taxis s’envolent au départ de l’aéroport de Diass !

Les prix des taxis s’envolent au départ de l’aéroport de Diass !

Nouveau coup de bambou pour les Sénégalais qui ont encore de quoi se payer une course de taxis pour quitter Diass à destination de Dakar et Thiès, entre autres, ou pour aller de ces villes au nouvel aéroport.

D’après nos informations, les conducteurs des taxis ont augmenté leurs tarifs nocturnes pour les porter à 28.000 francs Cfa entre Diass et Dakar et 20.000 francs Cfa entre Diass et Thiès.

Bien que la direction des transports terrestres ait déterminé des tarifs officiels applicables par tous les transporteurs publics et privés desservant le nouvel aéroport international Blaise Diagne — entre 10 mille et 16 mille francs Cfa pour se rendre ou quitter l’Aibd à bord d’un taxi, le jour, et presque le double la nuit, c’est-à-dire entre 18 mille pour Dakar, 14 mille pour Thiès, Mbour et Saly —, les clients déplorent une véritable anarchie dans les tarifs nocturnes.

En effet, de 13.000 francs et 11.000 francs respectivement pour les itinéraires Dakar et Thiès-Diass le jour, le prix de la course sur les mêmes itinéraires s’est envolé à 18.000 francs et 14.000 francs Cfa la nuit. Autrement dit, les prix des taxis se sont incroyablement envolés au niveau de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass.

De retour de la Côte d’Ivoire, ce samedi, où il réside avec une partie de sa famille, ce passager avec qui nous nous sommes entretenus dit avoir eu la surprise de sa vie quand on lui a annoncé le prix à payer entre Diass et Dakar.

« Arrivé après 20 heures, j’ai demandé le prix du transport pour Dakar, on m’a fait savoir que c’est 28.000 francs sans possibilité de marchandage. Ce, alors même qu’on m’avait fait savoir, la veille de mon arrivée, que le prix de la course est de 18.000 francs la nuit. Pourquoi cette augmentation que rien ne justifie ? » s’étonne au téléphone notre interlocuteur qui nous a contactés ce dimanche pour protester.

Poursuivant, le sénégalais d’Abidjan révèle que ce n’est pas uniquement le prix du trajet Aibd-Dakar qui a connu une fluctuation. Le prix a aussi doublé à moitié entre Diass et Thiès selon notre émigré, en effet, « les clients se rendant à Dakar ne sont pas les seuls à avoir constaté une flambée des prix des taxis stationnés à l’aéroport de Diass puisque ceux qui vont à Thiès aussi ont ressenti le même désagrément.

Ils ont dû débourser 20.000 francs pour se rendre dans la capitale du Rail alors que le tarif officiel est de 14.000 francs. » Des hausses sauvages que déplorent certains voyageurs qui demandent à l’Etat de prendre ses responsabilités par rapport à cette situation. « Il est anormal et absurde de continuer à faire payer ces sommes-là aux voyageurs surtout dans un pays comme le Sénégal.

Les autorités en charge du transport et l’Etat en général doivent prendre leurs responsabilités par rap- port à cette situation.

Sinon, nous, les utilisateurs des taxis, prendrons les nôtres. Car, cela ne peut pas perdurer », prévient ce voyageur dépité.

Bassirou Dieng

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

2 Commentaires

  1. aladjidiopguisse5@outlook.fr'
    Aladji Diop Guissé
    12 décembre 2017 à 17 h 14 min

    C’est une machination politiquement fomentée et cette forme de corruption a toujours existé dans l’histoire politique de notre république j’étais tout jeune quand Léopold Sedar Senghor accusait le doyen Mamadou Dia de vouloir le renverser Nous devons bannir ces formes de ôte toi de la que je m’y mette,cela ne nous avance en rien ne détruisons pas nos ressources humaines c’est vraiment écoeurant pour un pays qui se réclame démocratique et émergent. En donnons à chaque institution la liberté de s’exprimer avec épanouissement dans une république c’est le respect entre les hommes qui la dirigent c’est cela la dignité morale et spirituelle

  2. yannick.michel0243@yahoo.fr'
    Yannick MICHEL
    12 décembre 2017 à 15 h 34 min

    Dans c pays, que par ailleurs j’adore, le racket est roi. Il faut arrêter car ça ne va pas favoriser le tourisme. L’Etat doit encadrer le prix du transport et sanctionner les contrevenants..

Laisser un commentaire