Dakar-Echo

Les Karimistes appellent à la résistance pour apporter la riposte à la hauteur de l’agression face à ce régime de banditisme

Les Karimistes appellent à la résistance pour apporter la riposte à la hauteur de l’agression face à ce régime de banditisme

« Le régime finissant de Macky Sall tente par tous les moyens de se faire réélire à l’élection présidentielle prochaine. Sachant que cette entreprise est perdue d’avance, Macky et ses hommes sont habités aujourd’hui par une panique généralisée.

C’est pourquoi, ils ont décidé d’utiliser la force publique pour des raisons politiciennes contre les sénégalaises et les sénégalais qui ont décidé de les dégager le plus rapidement possible. Ainsi, nous qui sommes les souteneurs fervents de Karim Wade sommes leur cible privilégiée.

Depuis quelques semaines, c’est la chasse aux karimistes. Certains de nos frères ont été pris en otage par la police de Macky Sall. Notamment, Baba Karass Kane, Pape Fall dit Naar et Saliou Fall. Hier aussi, tôt le matin, la gendarmerie a fait irruption chez le frère Saliou Dieng, chargé de la coordination des mouvements de soutien à Karim WADE pour l’enlever, lui et son épouse ainsi que son bébé de seulement quelques mois.

La nouvelle trouvaille de Macky Sall consiste à faire dans l’intimidation à fond pour essayer de semer le doute chez les souteneurs du président Karim Wade. C’est vraiment peine perdue. Nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre le combat pour le départ de Macky Sall.

Le retour triomphal du président Abdoulaye Wade et les fortes mobilisations qui l’ont accompagné aussi bien à Dakar qu’à Touba ont fini de plonger Macky Sall et ses ouailles dans une crispation défaitiste.

Nous avons décidé de respecter à la lettre les consignes du président Abdoulaye Wade en direction de cette mascarade électorale que Macky Sall tente d’organiser pour ensuite s’autoproclamer vainqueur dès le premier tour.

NOUS DISONS NON.

Face à ce régime qui fait dans le banditisme, nous appelons à la résistance pour apporter la riposte à la hauteur de l’agression.

Cette intimidation ne fera que renforcer notre conviction et notre détermination à servir de bouclier pour le respect des droits de notre leader Karim Meissa Wade dont la participera est une condition non négociable à l’organisation de l’élection présidentielle au Sénégal.

Nous appelons également les frères et sœurs engagés dans le combat pour la restauration des libertés et la sauvegarde de la démocratie au Sénégal à rester solidaires et mobilisés pour exiger la libération immédiate et sans condition des frères et sœurs pris en otages pour des raisons électoralistes.

Unis nous vaincrons. »

Mouvement des soutiens de Karim Wade

Articles similaires

Laisser un commentaire