Dakar-Echo

Les étudiants de l’université de Thiès descendent dans la rue pour réclamer l’ouverture des restaurants

Les étudiants de l’université de Thiès descendent dans la rue pour réclamer l’ouverture des restaurants

Fermeture des restaurants de l’université de Thiès

Dans la rue hier, jeudi 22 novembre, les étudiants de l’université de Thiès réclament l’ouverture des restaurants.

Ils ont faim et ils le disent haut et fort. Les étudiants de l’université de Thiès ont battu le macadam hier, jeudi 22 novembre, pour fustiger la fermeture des restaurants de l’Université de Thiès (Ut). Une dette de plus d’un milliard FCfa que l’Etat du Sénégal a contracté auprès des repreneurs est la principale motivation de la sortie des étudiants.

En effet, ces derniers, dans le désarroi depuis le 20 novembre, date de la fermeture, n’hésitent plus à user des moyens pour mettre quelques choses dans leurs ventres. Autrement dit : les restaurants de l’Ecole polytechnique de Thiès (EPT), de la Voie de contournement Nord (Vcn), de l’ISPAR, de l’Ecole nationale supérieure d’agriculture (ENSA), et l’Hôtel du rail, qui servent de la nourriture aux 5.000 étudiants de l’UT ne fonctionnent plus depuis deux jours,

Pour alerter les autorités sur leur «faim», les étudiants sous l’encadrement des forces de l’ordre, ont pris départ à l’intersection de la route de leur université pour rallier le monument du chemin de fer et boucler la marche de protestation sur l’avenue Caen.

Ce sont 5000 étudiants de l’Ut qui sont obligés de faire avec les moyens du bord pour s’alimenter. Fatigués de cette situation, ils invitent l’Etat à honorer ses engagements auprès des repreneurs. Les étudiants n’excluent pas d’intensifier la lutte si rien n’est fait dans les prochains jours.

Tout comme l’université de Thiès, le campus social de Dakar est confronté moyennement au même problème. L’ouverture des restaurants à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) est faite de manière progressive.

Le directeur du COUD Cheikh Omar Anne avait, rappelle-t-on, annoncé l’ouverture effective de tous les autres restaurants universitaires après le Gamou.

Ibrahima BALDE

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire