Dakar-Echo

Les Etats Unis menacent la Turquie de nouvelles sanctions si le pasteur Brunson n’est pas libéré

Les Etats Unis menacent la Turquie de nouvelles sanctions si le pasteur Brunson n’est pas libéré

Washington – Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a averti jeudi que les Etats-Unis prendraient des sanctions supplémentaires contre la Turquie si le pasteur américain Andrew Brunson n’était pas libéré rapidement.

« Nous avons mis en place des sanctions contre plusieurs membres de leur gouvernement », a déclaré M. Mnuchin lors d’une réunion à la Maison Blanche du cabinet du président Donald Trump et de ses principaux ministres, à laquelle la presse a pu assister. « Nous prévoyons de faire davantage s’ils ne le libèrent pas rapidement », a-t-il ajouté.

Le président américain avait en préambule estimé que la Turquie n’avait pas été une très bonne « amie ». « Ils ont un fantastique pasteur chrétien là-bas, c’est un homme très innocent », a-t-il dit.

M. Brunson, originaire de Caroline du Nord, a été arrêté en octobre 2016 par les autorités turques, qui l’accusent d’espionnage et d’activités « terroristes ».

Un tribunal turc a rejeté mercredi un nouvel appel demandant la levée de son assignation à résidence et de son interdiction de quitter le territoire.

Cette affaire a déclenché une crise diplomatique entre Ankara et Washington, deux alliés au sein de l’Otan, qui a provoqué l’effondrement de la livre turque ces derniers jours.

Les Etats-Unis ont notamment imposé des sanctions contre les ministres turcs de l’Intérieur et de la Justice, accusés d’avoir joué un rôle central dans la détention du pasteur Brunson. Ankara a répliqué par des mesures similaires.

La Maison Blanche a jugé mercredi « regrettables » des sanctions économiques décidées par la Turquie.

Etabli en Turquie depuis une vingtaine d’années, le pasteur Brunson, qui rejette les accusations d’Ankara, dirigeait une petite église protestante dans la province d’Izmir avant son arrestation.

Son procès est toujours en cours et la prochaine audience est prévue le 12 octobre.

L’an dernier, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait évoqué l’idée d’échanger ce pasteur contre le prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis, qu’Ankara accuse d’avoir ourdi le putsch manqué de 2016. Un scénario rejeté par Washington.

M. Brunson a été arrêté dans le cadre des vastes purges lancées après le putsch avorté.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire