Dakar-Echo

Les atouts de Kolda mis en exergue pour l’accès à l’eau potable

Les atouts de Kolda mis en exergue pour l’accès à l’eau potable

La région de Kolda (Sud) peut faire valoir de nombreux « atouts’’ en termes d’accès à l’eau potable, compte tenu de sa situation pluviométrique, hydrologique et hydrogéologique, soutient le chef de la division régionale de l’hydraulique, Moustapha Thiam.

La situation de la région de Kolda ’’demeure favorable’’ en termes d’accès à l’eau potable, compte tenu des « fortes précipitations » et de la présence de nombreux cours d’eau et affluents du fleuve Casamance, a-t-il indiqué.

Il a notamment cité le Kayanga et ses affluents, la retenue d’eau de l’Anambé avec 50 millions de mètres cubes, le Niamdouba avec 85 millions mètres cubes d’eau et la retenue d’eau de Vélingara Pacane avec ses 1 millions de mètres cubes d’eau.

Le chef de la division régionale de l’hydraulique a par ailleurs évoqué des nappes variant entre 50 et 150 mètres de profondeur sur le continental terminal, entre autres ’’atouts’’ de la région.

Kolda compte ainsi « 81 forages fonctionnels » pour un taux d’accès global à l’eau potable de l’ordre de 63,60 pour cent, contre 34,9 pour cent s’agissant de l’approvisionnement en eau par bornes fontaines ou forages, d’où « un gap de 36,40 pour cent », le taux au niveau national étant de 74 pour cent, selon M. Thiam.

Avec les programmes en cours de mise en œuvre, la région va bénéficier de nouvelles infrastructures hydrauliques par la réhabilitation de forages, la construction de 18 châteaux d’eau et le raccordement de villages au réseau d’accès à l’eau potable, a-t-il assuré.

Articles similaires

Laisser un commentaire