Dakar-Echo

Les africains interdits d’hôtels à Ghangzhou

Les africains interdits d’hôtels à Ghangzhou

Aussi incroyable que cela puisse paraitre en ce 21e siècle, certains hôtels en Chine particulièrement à Ghangzhou (Canton) dans la région du Guangdong interdisent leurs hôtels aux africains.

La ville de Guangzhou avec ses 15 millions d’habitants, appelée aussi « ville chocolat », où vivent environ 150.000  africains, de nombreux commerçants africains de toutes nationalités dénoncent ce qu’ils appellent un racisme contre les africains.  

De nombreux cas de refus d’hôtels ont été dénoncés par les commerçants sénégalais de passage à Ghanghzou. Mais ce problème ne concerne pas que les commerçants et commerçantes sénégalais(es), il touche toute la communauté africaine qui vient faire des affaires à Ghanghzou.

M.D, basé à Ghangzhou, nous explique qu’il a eu le cas avec ses clients, notamment quand ils viennent d’Afrique, surtout avec la chaine Hanting Hotels. A chaque fois dit il, le manager lui dit « désolé on accepte pas les étrangers ici ». Il déclare s’être emporté en disant que c’est raciste et ce dernier de lui répondre le plus calmement du monde, « oui mais désolé on accepte pas les étrangers c’est la politique de la maison. Voici l’adresse de notre seul hôtel qui les accepte (il lui tend la carte, et ce dernier se trouve à Shanghai à… 1800 km)

Les sénégalais résidants à Ghanghzou le déplorent aussi via leur groupe de discussion sur WeChat, le fait que certains hôtels ne prennent plus de passeport sénégalais et africains en général et ceci dans de grands comme dans de petits hôtels et ils souhaitent que le Consul du Sénégal à Ghangzhou, Mr Mouhamadou El Bachir Diack intervienne assez rapidement à cet effet.  

Pour certains africains, cet ostracisme envers eux est dû au comportement des africains eux mêmes. Selon M.D que nous avons rencontrés sur place,  » les blancs et les arabes sont acceptés mais pas les africains dans de nombreux hôtels qu’ils soient d’ailleurs des commerçants ou des personnalités ou titulaires de passeports diplomatiques, ils sont tous logés à la même enseigne. » dit il.

Une manifestation de nigérians s’est déroulée il y a quelques semaines à Ghang Yuan pour dénoncer ce racisme envers les africains. Une manifestation sous forte présence policière chinoise.

De plus en plus d’africains se tournent dorénavant vers le Vietnam, l’Inde ou la Malaisie au détriment de la Chine.

Rappelons que la ville de Guangzhou est l’une des premières villes chinoises à ouvrir ses portes au reste du monde, en accueillant des personnes venues des quatre coins du monde et en fournissant des opportunités pour tous les commerçants.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire