Dakar-Echo

Le système de prévention des décrochages était activé lors de l’accident du Boeing 737 Max d’Ethiopian Airlines selon les enquêteurs

Le système de prévention des décrochages était activé lors de l’accident du Boeing 737 Max d’Ethiopian Airlines selon les enquêteurs

Le système de prévention des décrochages MCAS était activé avant que le Boeing 737 Max de la compagnie Ethiopian Airlines ne s’écrase, le 10 mars, faisant 157 morts. C’est ce qui ressort du rapport préliminaire des enquêteurs, selon le Wall Street Journal, qui cite ce vendredi des sources proches du dossier.

Les similitudes entre les crashs des deux Boeing 737 Max de Lion Air, le 29 octobre (189 morts), et d’Ethiopian Airlines, le 10 mars (157 morts), se multiplient à mesure de l’avancement de l’enquête. Au cœur de ces deux catastrophes, le système antidécrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System, Système d’amélioration des caractéristiques de manœuvrabilité), qui peut se déclencher sur la foi d’informations erronées et se montrer délicat à désactiver – a fortiori si les pilotes n’ont pas été formés en ce sens.

Selon le Wall Street Journal, le rapport prémilinaire des enquêteurs montre que le controversé logiciel MCAS était activé avant que le 737 Max de la compagnie éthiopienne ne s’écrase.

Le journal précise que la première analyse des données de vol pourrait faire l’objet de corrections, alors que le rapport d’enquête préliminaire du ministère éthiopien des Transports devrait être rendu public dans les prochains jours.

De « claires similarités » entre les deux crashs
Tous les Boeing 737 Max sont cloués au sol depuis la catastrophe d’Ethiopian, qui a suivi le crash d’un appareil du même type de Lion Air en octobre en Indonésie.

La première analyse des données de vol montre de « claires similarités » entre les deux crashs, ont déclaré les enquêteurs éthiopiens et leurs collègues français du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA).

Le système antidécrochage MCAS est soumis à des contrôles depuis ces deux accidents.

Boeing a annoncé mercredi qu’il avait mis au point une mise à jour logicielle pour éviter les pannes du MCAS.

Articles similaires

Laisser un commentaire