Dakar-Echo

Le Rwanda reçoit autant de touristes que le Sénégal

Le Rwanda reçoit autant de touristes que le Sénégal

 Le rapport de la CNUCED sur le développement en Afrique révèle une carte surprenante du tourisme sur le Continent.

Théâtre d’un génocide il y a moins de 25 ans, le Rwanda connaît ces dernières années un véritable renouveau économique. Plus méconnu, le secteur touristique apparaît même comme le secteur qui affiche la croissance la plus rapide, au point de représenter la principale source de devises étrangères du pays.

Tel est l’une des conclusions originales du dernier rapport annuel sur le développement économique en Afrique rendu public mercredi soir par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Le Rwanda, tout comme beaucoup d’autres pays d’Afrique, doit «tirer parti du dynamisme du secteur touristique afin de le mettre au service d’une croissance transformative et inclusive», a exhorté l’agence onusienne basée à Genève lors de la présentation de ce rapport.

Surprise: avec un peu moins d’un million de touristes par an, le Rwanda attire autant de visiteurs que les plages du Sénégal ou les safaris de la République de Tanzanie. Contactée, Jane Muthumbi, co-auteur du rapport de la CNUCED, explique que le pays a attiré d’importants investissements dans les infrastructures touristiques ainsi que de nombreuses chaînes d’hôtel, «ce qui a finalement permis la tenue de nombreuses conférences internationales au Rwanda».

Un phénomène que reflètent également les «investissements importants dans plusieurs aéroports comme celui de Kigali». Cela a également permis à la compagnie aérienne nationale «RwandAir» de gagner en importance. Ouvrir les accès aériens apparaît primordial pour développer le secteur touristique, rappelle le rapport.

«Le tourisme est un secteur dynamique qui dispose d’un extraordinaire potentiel en Afrique. Bien géré, ce secteur peut largement contribuer à la diversification et faciliter l’inclusion des communautés vulnérables», répète le Secrétaire général de la CNUCED, le Kenyan Mukhisa Kituyi, dans un communiqué.

L’agence onusienne rappelle que 11,7 millions d’emplois devraient être créés durant les dix prochaines années en Afrique grâce au besoin constant de nouvelles structures touristiques. Le tourisme pourrait sortir des millions de personnes de la pauvreté mais également de renforcer la présence des femmes, très actives dans ce secteur, sur le marché du travail.

Autre enseignement du rapport, contrairement à ce que l’on pourrait croire ce sont les Africains qui créent la demande touristique du Continent. En Afrique subsaharienne, où deux touristes sur trois sont issus de la région.

Marine Baud

dakarecho@gmail.com'
Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire