Dakar-Echo

Le procureur se dégonfle comme une baudruche: Lassana Diabé Siby, un héros ? Une vaste blague

Le procureur se dégonfle comme une baudruche: Lassana Diabé Siby, un héros ? Une vaste blague

Nous avions eu raison d’être sceptiques et de dire que c’était trop beau pour être vrai : le procureur général de la Cour d’appel de Dakar, Lassana Diabé Siby, un homme connu pour son obséquiosité, rampant à contre-courant des souhaits de l’exécutif !

Difficile à croire… Les faits nous ont donné raison avec le revirement à 180 degrés du distingué maître des poursuites à la Cour d’appel de Dakar.

En début de semaine, il a fait des réquisitions écrites pour demander le maintien en prison de Khalifa Sall. Conformément au souhait du président de la République ! Tandis que les confrères s’enflammaient et que l’opinion tressait déjà des lauriers à ce procureur général qui demandait au juge de tirer les conséquences de droit découlant de l’arrêt de la CEDEAO, nous avions laissé entendre que si les propos prêtés au procureur général Lassana Diabé Siby étaient avérés, cela constituerait une divine surprise.

Hélas, le brave homme a été fidèle à sa réputation de zèle et d’aplatissement. Quelques extraits de notre article de la semaine dernière. « Le Procureur général près la Cour d’appel, Lassana Diabé Siby, a surpris le monde de la justice et des justiciables.

A l’immense surprise des Sénégalais, il a non seulement reconnu le caractère exécutoire de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO condamnant la violation des droits de Khalifa Sall — contrairement à ce que soutenaient jusque-là les avocats de l’État ! —, mais aussi il a demandé aux juges de libérer le mis en cause dont la détention a été jugée arbitraire par la juridiction communautaire.

Aux yeux de l’opinion nationale et internationale, le réquisitoire du Procureur Lassana Diabé Siby est trop beau, trop pertinent et trop courageux pour être vrai ! Venant d’un homme qui a toujours porté avec zèle la voix de son maître qu’est l’exécutif, ce retournement de position du Parquet est si subit que les Sénégalais ont encore du mal à y croire.

Ils se pincent pour se convaincre qu’ils n’ont pas rêvé. Un réquisitoire d’autant plus surprenant que la Chancellerie, personnifiée par le ministre de la Justice Pr Ismaïla Madior Fall, grand maître- tailleur ès réformes constitutionnelles au service de Sa majesté Macky Sall, avait déclaré que cette décision de la CEDEAO ne remettait pas en cause la condamnation et la détention de Khalifa Sall par les juridictions nationales !

Et voilà que, tout d’un coup, courageuse- ment et tout seul comme un grand, le Parquet général aux ordres du ministre de la Justice prend le contrepied de la position de celui- ci.

Incroyable… Jusque-là au charbon pour traduire dans les faits judiciaires l’engagement et la détermination du président Macky Sall d’écarter un adversaire politique en l’envoyant en prison, histoire d’éviter toute mauvaise surprise au soir du 24 février 2019, le Procureur général Lassana Diabé SIBY vient donc brusquement de demander, implicitement, la libération du même Khalifa Sall que la justice avait ordre de garder au chaud jusqu’après février prochain !

Son réquisitoire d’hier est d’autant plus surprenant qu’il intervient deux jours après le rejet par le président Demba Kandji de toutes les exceptions des avocats de la défense tendant à lui faire accepter de se plier à la décision de la CEDEAO… »

Au vu de ce qui s’est passé hier, vous voyez donc que « Le Témoin » avait eu raison d’être à la fois sceptique et caustique face à l’héroïsme supposé de notre preux Procureur général de la Cour d’appel de Dakar.

Hélas pour l’opinion qui s’était enflammée, notre homme n’est pas un héros. Il l’a prétendu piteusement : ses propos ont été déformés. Ben voyons : qui donc en doutait ?

Chris Le Témoin

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire