Dakar-Echo

Le préfet de Dakar interdit la manifestation de l’opposition prévue le 17 juin

Le préfet de Dakar interdit la manifestation de l’opposition prévue le 17 juin

Les autorités sénégalaises ont interdit mercredi une manifestation prévue vendredi à Dakar contre le pouvoir, au risque de provoquer la colère de l’opposition dans un climat de tensions préélectorales grandissantes.

L’opposition a déjà prévenu préalablement qu’elle passerait outre à une éventuelle interdiction. Elle devait s’exprimer dans la soirée.

Un arrêté du préfet de Dakar invoque les « menaces de troubles à l’ordre public » pour justifier l’interdiction. Il parle aussi de violation du code électoral et de son article L.61, qui proscrit toute propagande « déguisée » dans les 30 jours précédant l’ouverture de la campagne électorale.

Cette ouverture est prévue le 10 juillet en vue des législatives du 31 juillet.

La tension va croissant après l’invalidation par le Conseil constitutionnel d’une liste nationale de candidats de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi.

Cette invalidation élimine de la course le chef de file de l’opposition Ousmane Sonko et un certain nombre d’adversaires du président Macky Sall. L’opposition dénonce un stratagème de la présidence pour écarter ses adversaires.

M. Sonko, troisième de la présidentielle de 2019 et candidat déclaré à celle de 2024, et d’autres leaders ont menacé d’empêcher la tenue des élections si Yewwi Askan Wi n’y participe pas.

Les législatives visent à renouveler les 165 députés de l’Assemblée nationale, largement dominée par la coalition présidentielle.

La mise en cause de M. Sonko par la justice dans une affaire de viols présumés avait contribué en mars 2021 à plusieurs jours d’émeutes qui avaient fait au moins une douzaine de morts.

La manifestation de Ziguinchor également interdite
L’arrêté est publié ce jeudi. Comme attendu, le préfet du département de Ziguinchor a interdit la manifestation de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW).

Les responsables de la coalition de l’opposition avaient décidé de tenir une manifestation dans la capitale sud du pays au même moment que les leaders de la coalition qui se sont vu interdire la manifestation prévue ce vendredi à la place de la nation.

Une décision préfectorale à laquelle les leaders de la coalition s’attendaient. C’est pourquoi, ils ont annoncé que leur manifestation aura bel et bien lieu.

Articles similaires

Laisser un commentaire