Dakar-Echo

Le pont à péage de Foundiougne baptisé pont Nelson Mandela

Le pont à péage de Foundiougne baptisé pont Nelson Mandela

Le président sénégalais, Macky Sall, a fait part, samedi de sa décision de donner le nom du Grand pont à péage de Foundiougne à Nelson Mandela, ancien président sud-africain et héros la lutte contre l’apartheid.

‘’J’ai décidé de donner le nom du pont à péage de Foundiougne à Nelson Mandela, un illustre fils d’Afrique Nelson Mandela, non seulement en tant que président de l’Union africaine, mais aussi au nom de l’amitié des peuples’’, a-t-il annoncé lors d’un discours prononcé à l’inauguration de l’infrastructure.

La construction du pont à péage de Foundiougne lancé en février 2018 a été financée à hauteur de 45 milliards de francs CFA (environ 77 millions de dollars USD) par l’Etat du Sénégal et Eximbank of China, lit-on dans un document d’AGEROUTE  transmis à l’APS.

Le pont va permettre de raccourcir le trajet vers la Gambie et la Casamance mais aussi de jouer un rôle important dans le désenclavement et le développement du potentiel du département de Foundiougne, a souligné le ministère des Infrastructures terrestres et du Désenclavement.

Près de 2000 emplois directs et indirects ont été générés pendant la phase des travaux de construction du Grand pont à péage de Foundiougne, a fait savoir le Bureau de l’information gouvernementale (BIG) dans une note de présentation du projet.

Cet ouvrage stratégique de franchissement du fleuve le Saloum représente ‘’l’aboutissement de la volonté du Gouvernement de doter tout le Sénégal d’infrastructures modernes pour désenclaver la ville de Foundiougne et le pays’’, a souligné le Bureau l’information gouvernementale.

’’Ce pont, relève le BIG, est un puissant levier pour l’exploitation des fortes potentialités, agricoles, économiques, culturelles et touristiques de Foundiougne et de l’ensemble des îles du Saloum, Toubacouta, Passy, Sokone, Bassoul pour ne citer que celles-là’’.

Il va favoriser également ‘’le désenclavement des régions naturelles de la Casamance et du Sine-Saloum, et le renforcement de l’axe Dakar-Banjul. Le développement les activités de pêche, du tourisme mais aussi l’accès à la santé et à l’éducation’’, ajoute-t-il.

Articles similaires

Laisser un commentaire