Dakar-Echo

Le PDS va tenir son meeting malgré l’interdiction du Préfet

meeting_opposition3Le Parti démocratique sénégalais (PDS) compte dérouler vaille que vaille son plan d’action qui consiste à organiser des marches, sit-in et meetings toutes les semaines, pour défendre et sécuriser le parti contre les tentatives de déstabilisation du président Macky Sall.

Au sortir d’une réunion du comité directeur de la formation libérale tenu hier, jeudi 29 janvier, Ablaye Faye, administrateur dudit parti, a averti qu’avec ou sans autorisation, le meeting d’aujourd’hui à la Place de l’Obélisque se tiendra.

«Nous allons déclencher à partir de demain (ce vendredi-ndlr) un plan d’action pour porter la lutte que notre parti mène contre la confiscation des libertés et droits, mais également pour la défense et la sécurisation de notre parti contre les tentatives de destruction et de déstabilisation entreprises pas le pouvoir de Macky», a déclaré sans fioritures Ablaye Faye, administrateur dudit parti et non moins porte-parole du jour.

Face à la presse hier, jeudi 29 janvier, au sortir de la réunion du comité directeur, le président du conseil d’administration du Pds s’est voulu catégorique : «le Parti démocratique sénégalais, sous la direction de Wade, ne sera ni dissous ni sabordé».

Revenant sur le plan d’action, Ablaye Faye a informé que le programme débute aujourd’hui, vendredi, par un meeting à la Place de l’Obélisque à 15h, suivi par le sit-in du samedi à la même place. Mieux, «le mercredi qui suit, une marche sera organisée et ceci de façon permanente jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications, en termes de restauration des droits et libertés», a-t-il prévenu.

«Nous déroulerons quoi qu’il arrive notre plan d’action», a-t-il par ailleurs tenu à dire aux autorités. Dans la même dynamique, Mamadou Lamine Massaly, autre responsable libéral, a lancé un défi aux ministres Mame Mbaye Niang et Youssou Touré.

Répliquant à ces derniers qui envisagent de répondre coup pour coup aux attaques du Pds, le bouillant libéral a indiqué que «nous leur attendons de pied ferme et nous n’avons pas besoin d’une quelquonque autorisation de ce régime d’incompétents de Macky Sall».

Rappelons par ailleurs que la marche du PDS, prévue avant-hier mercredi, a été interdite par le préfet de Dakar.

En réponse à cette interdiction, le Pds avait organisé une point de presse le même jour pour inviter tous ses cadres, militants et sympathisants, où qu’ils se trouvent, à manifester leur désapprobation.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire