Dakar-Echo

Le PDS s’en va-t-en guerre

macky_wadeLes accusations de corruption et de népotisme lancées par Abdoulaye Wade à Macky Sall ne sont que l’avant-goût d’une rentrée politique qui s’annonce musclée au Sénégal !

Tandis que le Parti démocratique sénégalais (PDS) s’apprête à fêter le 40e anniversaire de sa création, l’entourage d’Abdoulaye Wade se montre remonté : « Si Macky Sall veut la guerre, il l’aura ! »

Selon l’un de ses proches collaborateurs, les accusations de corruption et de népotisme portées le 22 octobre par l’ancien président contre son successeur ne sont que le prélude d’une rentrée politique musclée.

Le 22 novembre, à une semaine de l’ouverture du sommet de la Francophonie, le PDS – dont les rassemblements ont été plusieurs fois interdits ces derniers mois – entend organiser un grand meeting à Dakar.

« Nous n’accepterons pas que Macky Sall transforme un système démocratique en système d’autorité », confie la même source. Et en cas de nouvelle interdiction ? Réponse : « Nous sommes prêts à tout ! »

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire