Dakar-Echo

Le Mouvement des Apéristes Authentiques pour la mue de l’arrêté de Ousmane Ngom en loi

Le Mouvement des Apéristes Authentiques pour la mue de l’arrêté de Ousmane Ngom en loi

Le Comité exécutif du Mouvement des Apéristes Authentique (MAA), siégeant le samedi 8 septembre dernier, a « condamné fermement le comportement anti-républicain » de l’opposition sénégalaise et a demandé une proposition de loi à l’Assemblée nationale pour transformer l’arrêté ministériel interdisant les manifestations dans les grandes artères de la capitale, a appris APA jeudi dans un communiqué du mouvement.

« Au nom de la continuité de l’Etat, nous demandons au président du groupe parlementaire de BBY de déposer une proposition de loi sur le bureau de l’Assemblée nationale pour que ‘’l’arrêté Ousmane Ngom’’ (ancien ministre de l’Intérieur sous Wade) devienne une loi qui va sécuriser le centre-ville qui abrite les grandes institutions de la République, les marchés, les hôpitaux, les Banques, les écoles etc. », écrit le mouvement affilié au parti présidentiel, Alliance pour la République (APR).

La réaction du MAA est suscitée par la dernière manifestation interdite des leaders de l’opposition. Partis sous la bannière du Front Démocratique Social et de Résistance nationale (FRN), ils ont« brav(é) encore une fois l’arrêté Ousmane Ngom en créant une situation insurrectionnelle le mardi 4 septembre2018, après une première tentative le vendredi 9 mars 2018 qui avait porté des préjudices énormes à la population et aux commerçants et avait même frôlé une bavure policière dans une école primaire en centre-ville », déplore le mouvement apériste.

Cet arrêté était l’œuvre de l’ancien ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom, en 2011, au moment où l’opposition de l’époque et la société civile multipliaient les manifestations contre la candidature d’Abdoulaye Wade à la veille de l’élection présidentielle de 2012.

Les opposants de l’époque voulaient coûte que coûte atteindre certains points stratégiques du centre-ville pour manifester leur désaccord… ce que veut rééditer aujourd’hui l’opposition actuelle.

Elle a voulu organiser le mardi 4 septembre dernier un sit-in devant le ministère de l’Intérieur pour récuser le choix du chef de ce département (Aly Ngouille Ndiaye) comme organisateur de la prochaine élection présidentielle alors qu’il est militant à l’APR.

Cependant, « aucun ministre de l’intérieur au monde ne peut faire gagner une élection », rectifie le MAA dans le communiqué, saluant par ailleurs le « bon déroulement » de la compagne de collectes des signatures pour le parrainage de leur candidat à la présidentielle de 2019, le président sortant Macky Sall.

« Face au bilan reluisant du président Macky Sall, cette opposition n’a aucun programme alternatif à part : Karim Wade, Khalifa Sall, fichier électoral et ministre de l’intérieur », raillent les Apéristes dans leur document, soulignant en outre que cette opposition « ne peut pas ternir l’image de marque du Sénégal »

Oumar Dembélé

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire