Dakar-Echo

Le litre du super, vendu à 795 FCFA au Sénégal, est le plus élevé de six pays de la zone UEMOA

TOTAL STATIONLe prix du litre de l’essence super, vendu à 795 FCFA au Sénégal, est le plus élevé de six pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sur huit, dont la Côte d’Ivoire et le Mali, selon un relevé de ALERTE INFO dimanche.

A Dakar, l’essence super est vendu à 795 FCFA, contre 734 FCFA à Bamako (Mali). Des prix élevés comparés à ceux pratiqués à Abidjan où le litre est cédé à 675 FCFA, après une hausse de 10 FCFA début mars.

A Ouaga, le prix est fixé à 678 FCFA à la suite d’une baisse de 25 FCFA début mars, et commercialisé à 580 FCFA à Lomé. A Cotonou, le prix de l’essence est l’un des plus bas de la sous-région, soit 400 FCFA, du fait de la concurrence du « Kpayo » (frelaté) vendu entre 275 et 300 FCFA.

Le prix du gasoil, prisé des transporteurs, oscille entre 500 FCFA et 700 FCFA dans les six capitales de l’espace économique. Le litre est cédé à 596 FCFA à Abidjan. A Lomé, il est commercialisé à 630 FCFA, et 606 FCFA à Ouaga. Le prix est de 600 à Bamako et 690 à Dakar, contre 500 FCFA à Cotonou.

Quant au pétrole lampant, il est vendu à 458 FCFA à Abidjan, 400 FCFA à Lomé, 600 FCFA à Cotonou. A Ouagdougou, le litre est cédé à 560 FCFA.

Si les prix des hydrocarbures restent inchangés depuis des mois au Mali et au Sénégal, ils connaissent par contre des variations (parfois mensuelles) à Abidjan et à Cotonou.

Au Burkina, le gouvernement a consenti une baisse de 50 FCFA des prix du litre entre janvier et mars après des mouvements de grève des centrales syndicales qui réclament une réduction de 150 FCFA.

Une revendication justifiée, selon les syndicalistes, par la chute des cours du baril de pétrole sur le marché international de 115 dollars en 2014 (67.000 FCFA) à moins de 50 dollars (29.000 FCFA) en 2015.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire