Dakar-Echo

Le front social en ébullition

manifL’opposition sénégalaise reprend du service après quelques semaines d’accalmie. Elle a décidé d’envahir la rue, cette semaine, pour flétrir le régime du président Macky Sall.

Les formations politiques, organisations de la société civile et autres mouvements citoyens composant le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr), ont décidé de descendre dans la rue à partir de demain pour dérouler le plan d’action concocté hier.

«A l’issue de la conférence des leaders de ce lundi 26 janvier 2015, les actions suivantes ont été retenues : mercredi 28 janvier 2015, à partir de 15 heures, organisation d’une marche de protestation contre la restriction des libertés et de la démocratie sénégalaise ; vendredi 30 janvier 2015, organisation d’un meeting à la place de l’Obélisque à partir de 15 heures ; samedi 31 janvier 2015, tenue d’un sit-in à la place de l’Obélisque, en présence du président, Abdoulaye Wade, à partir de 15 heures.»

Si officiellement les partis politiques de l’opposition, en général, motivent cette reprise du combat de la rue et la bataille pour convaincre l’opinion publique sénégalaise, par la protestation contre les reculs démocratiques, officieusement, d’autres arguments sont avancés.

La tournure prise par l’enquête ouverte suite à l’incendie du bus de la société Dakar Dem Dikk qui est orientée vers le PDS, la mauvaise et regrettable pente prise par le procès de l’ancien ministre des Transports Aériens, Karim Wade, qui s’enlise ainsi que les nombreuses interdictions des manifestations de l’opposition sont autant de raisons qui ont poussé les adversaires de Macky Sall dans la rue.

Du côté des autorités étatiques, il nous revient que toutes les dispositions ont été prises pour parer à tout débordement. C’est un secret de polichinelle : «Un impressionnant dispositif sécuritaire sera visible au niveau des différentes artères de la capitale, dès la nuit de ce mardi au mercredi.»

Mieux, ajoute la même source, les éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) vont quadriller la zone allant de Dakar-Plateau à la Patte d’Oie en passant par la place de l’Obélisque.

Alors que les unités de la Légion de gendarmerie d’intervention (Lgi) seront positionnées au-delà de l’autoroute et aux différents points stratégiques pouvant freiner une manifestation en provenance de la banlieue de Dakar. «C’est-à-dire, les rondspoints de Yoff, de la Patted’oie, de Cambérène etc…», révèle-t-elle

Abdoul Aziz SECK

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire