Dakar-Echo

Le Club des Investisseurs Sénégalais veut créer une société d’investissement

Le Club des Investisseurs Sénégalais veut créer une société d’investissement

Le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS) a annoncé, samedi soir à Dakar, la création d’une société d’investissement qui sera dotée d’un capital de 20 milliards f cfa.

« Après concertation, nous avons décidé de fortifier notre secteur privé et de créer une société d’investissement. Mais nous voulons être raisonnables. C’est pourquoi, nous avons décidé d’arrêter pour le moment son capital à 20 milliards f cfa », a dit le président du CIS, Babacar Ngom, sans préciser la date effective de la mise sur pied de cette structure ni les secteurs dans lesquels elle interviendra.

Il s’adressait à la presse au terme d’une journée d’intégration et de partage pour les membres du Club des Investisseurs Sénégalais (CIS), mis en place le 02 juin 2018.

Poursuivant, M. Ngom a indiqué que le CIS compte s’engager dans la phase 2 du Plan Sénégal Emergent (PSE) pour que « la richesse créée par ce plan profite aux Sénégalais ».

« Le constat est que le secteur privé national a été quasi absent de la première phase du PSE (2014-2018). Mais nous allons nous rattraper et nous impliquer pleinement dans la phase 2. Cela permettra non seulement de créer des emplois, mais aussi de la richesse pour notre pays », a ajouté Babacar Ngom, président du Club des investisseurs sénégalais (CIS).

Ledit club rassemble présentement cinquante hommes et femmes d’affaires sénégalais, leaders reconnus et respectés dans leurs secteurs d’activité, qui ont décidé d’orienter l’avenir, plutôt que de le subir. Pour cela, ils se sont mis ensemble pour développer et promouvoir des projets structurants et à fort impact économique et social.

Pour participer activement et accompagner l’accélération de la transformation structurelle de l’économie sénégalaise, le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS) compte favoriser le développement et l’émergence de champions nationaux dans tous les domaines clés de l’économie, pour asseoir un secteur privé national fort et ambitieux.

 Par Edouard Touré

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire