Dakar-Echo

Le candidat Ousmane Sonko reçu à domicile dans un stade archi comble

Le candidat Ousmane Sonko reçu à domicile dans un stade archi comble

Après avoir passé la nuit dans la ville de Fatick, fief du président Macky Sall, la caravane du candidat Ousmane Sonko s’est acheminée vers la région de Ziguinchor, hier 11 Février 2019.

Arrivé à 16h dans cette capitale de la Casamance, l’étoile montante de la scène politique sénégalaise qui devait faire face au président sortant et candidat à sa propre succession, s’est vue accueillir par une marée humaine sans précédent, dès son entrée dans la ville. Enjeux d’un télescopage politique !

Le candidat de la coalition « Sonko président » a effectué l’étape tant attendue pour le compte de la campagne présidentielle. Ziguinchor ! Ville où devait se tenir le meeting du président Macky Sall, le même jour. L’énorme collusion politique de deux météorites aux galaxies différentes.

L’étoile montante file droit, suivie d’une forte masse populaire, devançant des groupuscules de militants du camp adverse à l’entrée de la ville. Leurs effigies et les cris scandés laissaient apparaitre manifestement leurs appartenances politiques. Partisans du candidat de la coalition BBY, Macky Sall.

Cependant, au fur à mesure qu’avançait le long cortège du candidat Sonko, la déferlante humaine s’accentuait dans les artères de Ziguinchor.

Arrivée au niveau du lycée « Djignabo » et changement de planning. Les rues ne pouvaient plus contenir la masse humaine sortie accueillir Sonko. Le jeune leader saisit le micro et donne rendez-vous au stade le plus rapidement possible.

« La bataille de Ziguinchor n’aura finalement pas lieu », s’écria le jeune candidat, dans un stade Jules Francois Bocande, rempli de monde. Une façon pour lui de signifier à son challenger, Macky Sall, qu’il a déjà remporté la victoire du point de vue de la mobilisation. Le premier tour du scrutin présidentiel semble se jouer ainsi.

Les patriotes ont assuré le pari de la mobilisation malgré le fort engagement politique du pouvoir à faire barrage au candidat du parti PASTEF, dans sa région d’origine.

« Le meeting d’aujourd’hui était un défi pour nous militants de Ziguinchor car nous savions que le camp du président, la coalition « Benno Bokk Yakkar avait débloqué des moyens financiers hors normes pour faire capoter notre rencontre », raconte Djiby Sonko, le coordonnateur départemental du PASTEF de Ziguinchor pour expliquer la démonstration de force à laquelle nous assistons.

Les solutions de Sonko pour la Casamance
Au centre du stade, devant une foule immense de militants, Sonko fait remarquer que « la Casamance est une bénédiction divine pour le Sénégal » du fait de ses richesses naturelles et de son fort potentiel économique.

Ainsi, pour gouter les fruits de cette offre naturelle, le candidat décline ses axes programmatiques pour la région verte. « Pour développer la Casamance, nous allons faire de la région un véritable hub commercial et financier en érigeant le port de Ziguinchor aux standards internationaux», promet- il sur le volet économique, une fois élu.

Considérant la région comme centre de gravitation humaine dans la sous-région, Ousmane Sonko promet de faire de Ziguinchor un centre d’excellence pour l’éducation et la santé. Pour y arriver, le leader des patriotes compte réorienter les offres de formation de l’université Assane Seck de Ziguinchor vers les besoins des pays limitrophes.

Sur le plan du tourisme, le jeune candidat estime que le cadre de vie naturel de la zone doit constituer un tremplin au développement.

En ce sens, il dit vouloir se baser sur les potentialités de Cap Skiring pour développer du tourisme médical afin d’orienter les visiteurs vers ces services durant leurs vacances.

Par ailleurs, le candidat de la coalition Sonko président soutient que la reconstruction du pont Emile Badiane est une urgence pour lui.

Falilou Mbacke MBALLO 

Articles similaires

Laisser un commentaire