Dakar-Echo

L’Arabie Saoudite lance un programme socio-culturel de 34 milliards de dollars

L’Arabie Saoudite lance un programme socio-culturel de 34 milliards de dollars

Ryad – L’Arabie saoudite a officiellement lancé un programme de création de centres culturels et de loisirs prévoyant des investissements de 34 milliards de dollars d’ici 2020, ont annoncé jeudi soir des responsables saoudiens à Ryad.

« Le programme qualité de la vie 2020 » est l’un des piliers du plan de réforme « Vision 2030 » destiné à diversifier l’économie saoudienne et à atténuer sa dépendance du pétrole, inspiré par le prince héritier Mohammed ben Salmane, ont expliqué ces responsables.

« Le programme va générer 300.000 emplois et les investissements publics s’élèveront à 50,9 milliards de riyals (13,3 milliards de dollars) », a déclaré à la presse Ahmad Khatib, chef de ce programme et de l’organisme officiel pour le divertissement.

Le reste des financements sera assuré par le secteur privé et des partenaires étrangers, a-t-il expliqué.

Il a appelé le secteur privé à investir dans ce programme qui comporte entre autres, la construction d’installations sportives, de salles de cinémas, de théâtres et de centre de loisirs.

L’objectif est d’améliorer, a-t-il souligné, le cadre et la qualité de vie des Saoudiens. « Cela contribuera à la satisfaction des Saoudiens et les incitera à investir dans leur pays et à y rester ».

Ahmad al-Mazid, qui dirige l’organisme officiel chargé de la culture, a déclaré à l’AFP que son agence allait se lancer dans la création d' »une véritable industrie culturelle avec des théâtre, des cinémas, des centres de formation… »

La finalité du projet est d’inscrire trois villes saoudiennes dans la liste des 100 villes mondiales où il fait bon vivre, de créer un grand centre de loisirs aquatique, trois gros centres de loisir et 16 centres de divertissements, selon les documents officiels distribués à l’occasion du lancement de ce programme.

La cérémonie de lancement du programme a eu lieu avec des invités internationaux comme l’actrice américaine Katie Holmes, l’ancien footballeur français Thierry Henry et l’acteur britannique Idris Elba.

Dans une brève déclaration à l’AFP, Idris Elba s’est dit content d’être en Arabie et s’est félicité de la politique d’ouverture du prince héritier saoudien. Il s’est dit en outre ravi de la réouverture des salles de cinéma dans le royaume après une interdiction de 35 ans. « C’est une date marquante de l’histoire de l’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.

Le roi Salmane avait donné samedi le coup d’envoi de la construction d’une gigantesque « cité du divertissement » près de la capitale Ryad. Ce parc est présenté comme l’équivalent d’un Disneyland où les autorités espèrent attirer « 17 millions de visiteurs d’ici 2030 ».

Plus de la moitié de la population saoudienne a moins de 25 ans. Le royaume était fermé jusqu’ici et les Saoudiens les plus aisés se rendaient à l’étranger pour se divertir.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire