Dakar-Echo

L’APR accuse le PDS et ses alliés de vouloir déstabiliser le pays

reunion-apr70L’instance dirigeante de l’Alliance pour la République (APR) monte au créneau pour tacler les libéraux et leurs alliés.

Au terme de leur réunion d’avant-hier, les camarades de Macky Sall ont déploré «la frénésie avec laquelle, les forces antirépublicaines composées par les résidus d’un défunt pouvoir honni des sénégalais et adepte de la violence instrumentale, s’activent pour mettre en péril l’Etat de droit et les fondements de la République».

Selon eux, «constatant amèrement, la tournure du procès de l’un de ses plus grands représentants, mesurant pleinement l’impact et la portée des Réalisations et Chantiers ouverts par Macky Sall et son gouvernement, une fraction, la plus rétrograde et la plus violente, du PDS, s’engage dans la voie de l’aventurisme et du coup de force politique».

Selon l’APR, «l’objectif, clairement affiché, de ces forces du passé, revanchardes et désespérées, est de restaurer leur paradis perdu par l’usage de stratégies visant à briser la cohésion de notre nation et à discréditer les Institutions de la République».

Macky Sall et ses camarades pensent même que «les opérations menées ou envisagées, sont destinées à déstabiliser notre pays, à créer une instabilité chronique source de chaos et de dérives en tous genres».

Les apéristes soulignent que «le raid violent sur un bus de Dakar Dem Dikk, proche des méthodes ailleurs utilisées par des milices ou groupes mafieux, opéré par ces forces du mal via leurs jeunesses, témoigne, si besoin en était, de leurs funestes intentions».

C’est pour toutes ces raisons, l’APR «exhorte le gouvernement à veiller scrupuleusement au respect de l’Etat de droit, à la protection des biens et des personnes, dans le strict respect des lois en vigueur dans notre pays, de la démocratie et des valeurs de la République».

Restons avec les «apéristes» pour dire qu’ils vont lancer un «programme des tournées nationales des responsables du Parti dans les 45 départements du pays et dans la diaspora». Ce sera à partir du vendredi 06 Février 2015.

Selon eux, «un tel programme, centré sur les inscriptions sur les listes électorales et les audiences foraines, est associé à l’animation politique et à la relance des activités du parti à la base». Ce qui ne les coupe aucunement de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar et aux grandes causes démocratiques et républicaines.

Aussi exhortent-ils «les militants et les responsables du parti à davantage soutenir le M23 et à se mobiliser pour que réussisse avec un éclat particulier, le 3ème anniversaire de l’assassinat de Mamadou Diop par les fascistes d’hier et de toujours, en quête de sainteté démocratique, mais dont les mains tachetées de sang, demeurent révélatrices de leur véritable nature».

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire