Dakar-Echo

Lancement de la plateforme Karim Président 2019

Lancement de la plateforme Karim Président 2019

Me Amadou Sall et Oumar Sarr n’ont pas raté le président Macky Sall, hier. Si le secrétaire général adjoint du Pds a appelé à la résistance, son camarade de parti, lui, a demandé à son candidat Karim Wade de « soulever Macky Sall, de le terrasser et s’assoir sur son ventre ».

Me Amadou Sall fusille encore le président de la République ! Profitant du lancement de la plateforme « Karim Président 2019 », Me Amadou Sall a d’abord fait savoir aux nombreux « Karimistes » venus prendre part à cette rencontre qu’il ne voulait pas d’un, de deux ou de trois millions de personnes à l’accueil de leur candidat Karim Meissa Wade. « Nous voulons que tout le peuple sorte pour accueillir le président Karim Meissa Wade », a appelé le responsable politique du Parti démocratique sénégalais (PDS) à Thiaroye Gare.

Cet appel lancé, Me Amadou Sall fera savoir aux tenants du pouvoir que le jour de la venue de Karim Meissa Wade, soit ils vont l’accompagner jusqu’à chez lui, soit le pouvoir va « tous nous mettre en prison avec notre candidat. » « Macky Sall a l’habitude de dire qu’il ne combat pas mais qu’il sache que nous allons l’obliger au combat.

Comme vous le savez, Abdoulaye Wade est depuis près d’un an à Doha pour mieux préparer notre candidat au combat. Ils savent bien que nous avons un excellent entraineur.

Donc, le jour J, nous demandons à notre candidat de soulever haut Macky Sall, de le terrasser et s’assoir sur son ventre. Mais, avant cela, je lui demande de lui donner un bon coup sur sa tête et son ventre », a déclaré sur un ton railleur l’ancien ministre de la Justice sous le président Abdoulaye Wade.

Prenant la parole, le secrétaire général national adjoint du Pds, Oumar Sarr, a informé que Macky Sall et son régime sont aujourd’hui en train de tout faire pour bloquer Karim Wade. « Depuis 7 mois, Karim Wade avait déposé une demande pour obtenir une carte d’identité CEDEAO et électorale. Mais, jusqu’à aujourd’hui, ils essaient de tout faire pour a lui refuser.

Malgré tout ce qu’ils font, nous sommes plus que jamais déterminés à mettre en place cette coalition et à nous organiser avec force pour déposer la candidature de Karim Meissa Wade.

Cette candidature est réclamée par le peuple. Karim est incontestablement le candidat du peuple. Qu’ils le veuillent ou pas, c’est ça la réalité. Partout où vous allez, les gens le réclament et nous sommes prêts à l’accompagner.

Ils sont en train de tout faire pour l’empêcher de se présenter mais nous, nous avons notre force populaire et nos stratégies pour faire face », a indiqué Oumar Sarr.

D’après le coordinateur du PDS, dès ce lundi, des responsables vont aller sur le terrain « dans les différents départements du pays pour récupérer les fiches de parrainage restants ».

Karim Wade officialisé aujourd’hui président de la coalition « Karim Président 2019 »
Selon l’ancien maire de Dagana, « nous allons atteindre le million de parrainage. Qui donc peut arrêter ce million de personnes qui ont parrainé Karim Meissa Wade ? Qui peut arrêter ses Sénégalaises et Sénégalais debout partout et qui disent que leur candidat c’est Karim Meissa Wade ? » Se voulant rassurant, l’ancien ministre de l’urbanisme et de l’Habitat confie que « nous voulons un Sénégal de paix.

Nous ne voulons pas de violence. Mais, nous allons riposter. D’ailleurs, tout notre dossier sera complet demain (aujourd’hui, ndlr). Il ne restera que la photocopie de la carte d’identifié, qui également fait office de carte d’électeur.

En même temps nous préparons tous nos autres documents. Avant que Karim Wade ne vienne, ils (Ndlr, les gens du pouvoir) sauront ce que c’est un plan. Nous les observons de très près, nous les voyons là où ils ne voient pas ».

Auparavant, le secrétaire général national adjoint du PDS avait expliqué l’objectif de leur rencontre d’hier. « Nous lançons aujourd’hui la plateforme ‘’President2019.com’’.

C’est une plate- forme de Karim Meissa Wade, qui est candidat du Parti démocratique sénégalais et nous allons l’officialiser dès demain (aujourd’hui, ndlr) président de la coalition ‘’Karim Président 2019’’ », a conclu M. Sarr.

Bassirou DIENG

Articles similaires

Laisser un commentaire