Dakar-Echo

L’agresseur assomme sa victime, en panne sur l’autoroute

L’agresseur assomme sa victime, en panne sur l’autoroute

Les agressions sont très fréquentes sur l’autoroute, surtout la nuit. Beaucoup de malfaiteurs accomplissent leur sale besogne sur cette artère, où les voitures circulent à vive allure, avant de disparaître à la faveur de l’obscurité.

Le sieur El Hadj Ibrahima Maba ne dira pas le contraire, qui a été victime d’une agression sur l’autoroute le 28 décembre dernier.
Employé au Port autonome de Dakar, Ibrahima Maba rentrait tranquillement chez lui au volant de sa voiture quand, au niveau des HLM, vers les locaux du concessionnaire EMG automobile, sa voiture est tombée en panne.

Il prend alors la précaution de se garer à 800 mètres environ après la bretelle sur la bande d’arrêt d’urgence. Alors qu’il attendait dans sa voiture son mécanicien qui devait venir de Keur Massar, un individu, cigarette aux lèvres, s’est mis à frapper la vitre de la voiture.

Dès qu’il a ouvert la portière avant de la voiture, le bonhomme a jeté le mégot de sa cigarette sur la voiture avant de claquer la portière et de cogner la tête de l’automobiliste avec la bouteille en verre qu’il tenait entre les mains.

Ayant ainsi affaibli son vis-à-vis, le malfrat a demandé de lui remettre tout ce qu’il avait par devers lui. Refusant d’obtempérer, le conducteur a engagé une bagarre avec l’agresseur qui est parvenu à prendre la fuite.

Saignant abondamment, l’automobiliste fut secouru par un passant qui fit appel aux sapeurs pompiers. Lesquels l’ont par la suite évacué à l’hôpital Principal.

Ayant fait une description de son agresseur à une connaissance, celle-ci aperçut le lendemain un individu qui répondait au signalement de son ami toujours interné.

A sa sortie de l’hôpital, il s’est rendu sur les lieux indiqués par son ami pour y retrouver celui que ce dernier disait avoir vu. Et coup du destin, c’était l’individu qui l’avait agressé.

C’est ainsi qu’Ibrahima Maba a appelé le commandant du Port de Dakar qui le mit en rapport avec les éléments de la police des Parcelles qui ont vite rappliqué pour interpeler l’agresseur.

Bien entendu, cet identifié sous le nom de Mame Cheikh Mar a nié les faits qui lui sont reprochés. A l’en croire, le jour des faits, il avait quitté sa ville natale de Ndande tôt le matin pour rejoindre Dakar pour les funérailles d’un de ses oncles.

Et c’est alors qu’il était tranquillement assis sous la tente funéraire que des policiers sont venus se présenter à lui pour lui coller cette agression. Malgré ses dénégations, il a été déféré au parquet qui va statuer sur son sort.

Aïda MBOUP SEYE

Articles similaires

Laisser un commentaire