Dakar-Echo

La Sonatrach signe pour 4 milliards de dollars avec des compagnies italienne, américaine et française

La Sonatrach signe pour 4 milliards de dollars avec des compagnies italienne, américaine et française

– Le nouveau contrat, selon la présentation faite, porte sur le périmètre contractuel de Berkine (Blocs 404 et 208), situé à 300 km au Sud Est de Hassi Messaoud (Ouargla)

Le groupe algérien Sonatrach a signé, mardi à Alger, un contrat d’hydrocarbures d’un montant de près de 4 milliards de dollars, portant sur le développement du périmètre contractuel de Berkine (Ouargla/sud du pays), avec l’américain « Occidental Petroleum », l’italien « Eni » et le français « Total Energies ».

Le document a été paraphé par le P-DG de Sonatrach, Toufik Hakkar, la P-DG « d’Occiendental Petroleum », Mme Vicki Hollub, le P-DG de « Eni », Claudio Descalzi et le vice-président d’exploitation et de production Moyen-Orient et Afrique du nord de « Total Enrgies », Laurent Vivier.

La cérémonie de signature s’est déroulé au siège du groupe algérien sous la présidence du ministre algérien de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, en présence des ambassadeurs des Etats-Unis, d’Italie et de France en Algérie, respectivement Mme Elizabeth Moor Aubin, Giovanni Pugliese et François Gouyette, ainsi que l’ambassadeur d’Algérie à Rome, Abdelkrim Touahria.

Le nouveau contrat, selon la présentation faite, porte sur le périmètre contractuel de Berkine (Blocs 404 et 208), situé à 300 km au Sud Est de Hassi Messaoud (Ouargla). Il a été signé sous l’égide de la loi n 19-13 régissant les activités hydrocarbures.

Dans le cadre de ce contrat, les parties s’engagent à poursuivre le développement et l’exploitation de ce périmètre à travers un programme de travaux comprenant, notamment : une acquisition sismique 3D haute densité, le forage de 100 puits pétroliers, ainsi que la reconversion de 46 puits, principalement en puits à procédé « WAG ».

Le document prévoit également la réalisation d’études de schémas directeurs et d’optimisation des installations, l’implémentation de solutions « Oilfield digitalization », la mise en œuvre de 2 projets pilotes « Enhanced Oil Recovery » (EOR) et la réalisation de projets environnementaux relatifs à la réduction de l’empreinte carbone.

Le montant d’investissement global prévu pour la mise en œuvre de ce plan de développement et d’exploitation est estimé à près de 4 milliards de dollars et permettra à terme une récupération additionnelle de plus de un (1) milliard de barils équivalents pétrole d’hydrocarbures, ce qui augmentera le taux moyen de récupération ultime à 55%.

Ce contrat a été annoncé, lundi, par le président algérien, Abdelmadjid Tebboune qui a évoqué l’augmentation des quantités de gaz fournies à l’Italie.

« Un important accord sera signé, ce mardi, avec les compagnies ‘’Occidental’’, ‘’ENI’’ et ‘’TOTAL’’, d’un montant de 4 milliards de dollars, lequel permettra d’alimenter l’Italie en très grandes quantités de gaz naturel », a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse à l’issue de la signature de nombreux accords de coopération bilatérale, avec le président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi, arrivé, ce matin à Alger dans le cadre d’une visite.

Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé le souhait de son pays d’être l’un des fournisseurs de l’Europe en énergie.

«Je tiens à réaffirmer à mon ami le président du Conseil des ministres italien, M. Draghi, ce que nous avions proposé en Italie, à savoir être l’un des fournisseurs de l’Europe en énergies électrique, solaire et conventionnelle », a-t-il déclaré.

Articles similaires

Laisser un commentaire