Dakar-Echo

La presse privée sénégalaise ne sera pas subventionnée durant la campagne présidentielle

La presse privée sénégalaise ne sera pas subventionnée durant la campagne présidentielle

Les entreprises de la presse privée devront se débrouiller pour trouver des financements pour bien couvrir la campagne électorale.

Contrairement à des pratiques codifiées sous Abdou Diouf puis Abdoulaye Wade, cette fois-ci les patrons de la presse privée n’auront pas droit à des subventions pour couvrir les élections à venir.

Le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a reçu, ce jeudi 31 janvier 2019, une délégation du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (Synpics) et a été clair à ce niveau.

Les discussions entre l’équipe dirigée par le nouveau secrétaire général, Bamba Kassé, et l’autorité ont porté sur la sécurité des journalistes durant le processus électoral, leur identification, la subvention de la presse privée et la mise en place d’un observatoire pour monitorer le travail des médias.

En ce qui concerne le premier point, «le ministre, après avoir pris note a pris l’engagement de communiquer des instructions aux forces de défense et de sécurité, pour qu’ils accordent une attention particulière à la sécurité des journalistes pour le reste du processus électoral».

Sur le deuxième point, Aly Ngouille Ndiaye «a demandé à ce que l’identification des journalistes soit assurée par tout moyen plus que d’habitude.

En sus des moyens habituels d’identification, il a marqué son accord pour la confection de gilets homologués comme tels».

Cependant, s’agissant de la requête portant sur la mise à disposition de fonds de campagne aux médias privés, comme c’est le cas avec les médias publics, «au motif que particulièrement durant cette période toute la presse poursuit une mission de service public, le ministre, même s’il est d’accord sur le principe, a informé ne pas avoir de budget pour ce faire. Il a dit prendre bonne note».

Articles similaires

Laisser un commentaire