Dakar-Echo

La Poste veut supplanter Ecobank dans le paiement des bourses et dément le détournement de 150 milliards FCFA

La Poste veut supplanter Ecobank dans le paiement des bourses et dément le détournement de 150 milliards FCFA

La poste veut hériter de l’épineuse question du paiement des bourses. Elle veut supplanter Ecobank dans cette tâche.

En conférence de presse hier, le Syndicat des travailleurs de la poste a indiqué qu’en tant que société nationale, le groupe doit pouvoir s’acquitter des paiements de bourse qui constituent une lancinante question et un grand problème pour les étudiants qui souffrent avant de les percevoir.

«Les banques attendent les fonds de l’Etat pour payer alors que les étudiants ne peuvent pas attendre. Nous pensons que La Poste peut payer en tant que société nationale et attendre que l’Etat compense », a expliqué le Secrétaire général du Sytpost, Amadou Dème.

Par ailleurs, M. Dème a démenti formellement toute idée selon laquelle il y aurait un détournement de 150 milliards de F Cfa. Il estime que ce sont des politiciens en panne d’arguments qui entretiennent ces idées et induisent en erreur une bonne partie de l’opinion.

A l’en croire, il ne s’agit pas de détournement, mais plutôt une compensation. « Il faut préciser que c’est l’Etat du Sénégal qui se porte garant des coopérations financières de La Poste en matière d’émission et de paiement des chèques postaux auprès de la Bceao. La poste n’ayant pas un statut d’établissement bancaire, on parle de compense entre La poste et le trésor public.

Il faut dire que le montant indexé par le FMI découle d’un cumul sur plus d’une décennie de gestion de La Poste», a expliqué le syndicaliste.

Concernant l’endettement dont on parle, il soutient que les diffuseurs de ces informations alarmantes ont sciemment omis de parler des dettes de l’Etat envers La poste. M. Dème indique que l’Etat est assez responsable pour s’occuper et recouvrer ses créances.

«A ce jour, La poste est complètement à jour par rapport à son endettement. Autre chose, l’Etat et La Poste ont signé une convention de dettes croisées depuis le 31 décembre 2017», a-t-il conclu.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire