Dakar-Echo

La polygamie en chute libre au Sénégal

polygameLe Sénégal, ancienne colonie Française est indépendant depuis 1960. Il est classé dans les 50 pays les plus pauvres du monde (154e sur 187 pays).

La moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté (2 dollars/jour soit 1170 CFA). Le pays est islamisé depuis le 11e siècle. La religion musulmane représente 95% de la population et les chrétiens 5 %.

La polygamie qui autorise jusqu’à 4 femmes est un droit donné par le Coran à tout musulman qui le désire à condition que le temps partagé, l’argent soient équitablement répartis entre les épouses.

Or, l’Agence Nationale de la Démographie et de la Statistique du Sénégal note dans sa dernière enquête datant de 2014 une importante chute de la polygamie. En effet, 35 % des hommes sont polygames.

Le pourcentage de femmes en union polygame est de 44 %. Les raisons de cette chute sont multiples. Tout d’abord l’arrivée de l’internet dont le Sénégal s’est approprié rapidement l’usage (cyber café). Il a permis à la société sénégalaise de s’ouvrir vers le monde passant de l’autarcie d’une société organisée autour de l’Islam à une ouverture vers le monde. D’autre part l’économie est une économie de survie où la pauvreté s’accroit (50 % des Sénégalais vivent sous le seuil de pauvreté) ce qui ne permet pas une épouse supplémentaire.

Le Sénégal évolue même si la religion musulmane continue de structurer la société et son mode de vie. La jeune génération est moins assidue que son ainée au rite des 5 prières/jour, la pratique du ramadan est souvent écourtée, le concubinage a fait son apparition et l’agence de la démographie a recensé 3350 Sénégalaises vivant en union libre qui est condamnée par les religieux la considérant comme un adultère.

Il y a encore 15 ans une femme ayant atteint la trentaine et non mariée était montrée du doigt. On note un nombre croissant de femmes célibataires et qui ne sont plus en marge de la société. Cette société patriarcale s’émancipe peu à peu malgré le frein des Imans et Oulémas Sénégalais.

Avec SantesansPasseport

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire