Dakar-Echo

La police chinoise sauve 150 chats domestiques de la marmite

La police chinoise sauve 150 chats domestiques de la marmite

La plupart des félins seraient des animaux domestiques, a indiqué ce mercredi l’association de défense des animaux Humane Society International.

Piégés grâce à des appâts vivants et entassés dans les cages : près de 150 chats destinés à la consommation humaine ont été sauvés par la police dans l’est de la Chine, a indiqué l’organisation de défense des animaux Humane Society International (HSI).

Les félins étaient confinés dans des cages rouillées lorsqu’ils ont été découverts par les policiers dans la ville de Jinan, dans la province du Shandong, a déclaré l’association basée aux Etats-Unis dans un communiqué publié mardi.

Des moineaux étaient placés dans des cages en guise d’appât et une télécommande était utilisée pour fermer les pièges dès qu’un chat entrait, a expliqué un militant de VShine, une association locale de défense des animaux. « C’était choquant de voir l’état dans lequel ils étaient.

Beaucoup d’entre eux étaient émaciés », a déclaré M. Huang, un autre militant, cité dans le communiqué de HSI. « Notre découverte de dizaines de moineaux vivants utilisés comme appâts pour attirer les chats a également été un grand choc ».

La plupart des félins sauvés seraient des animaux domestiques et ont été envoyés dans des refuges après leur sauvetage, selon le communiqué. Les militants ont également retrouvé 31 moineaux – une espèce protégée dans le pays – et les ont relâchés dans la nature.

Des millions de chiens et chats mangés chaque année
La Chine n’a pas de loi spécifique pour punir la cruauté envers les animaux. Mais les suspects pourraient être poursuivis pour avoir chassé les oiseaux, volé les chats ou encore pour avoir enfreint les règles de prévention des maladies animales. Selon HSI, environ 10 millions de chiens et quatre millions de chats sont tués pour la consommation humaine chaque année dans le pays.

Chaque année en juin, la ville de Yulin, dans la province du Guangxi (sud), organise ainsi un festival de la viande de chien à l’occasion du solstice d’été. Des chats y sont également vendus pour y être mangés.

Ces viandes restent toutefois très peu consommées en Chine. Elles le sont principalement dans certaines zones des provinces méridionales du Guangdong et du Guangxi. La consommation connaît un déclin constant avec l’augmentation du nombre d’animaux de compagnie.

La Chine a interdit la consommation et le commerce d’animaux sauvages en 2020. Les villes de Shenzhen et Zhuhai (sud) dans le Guangdong interdisent depuis avril la consommation de chiens et chats. Elles sont devenues les premières en Chine à prendre une telle mesure.

Articles similaires

Laisser un commentaire