Dakar-Echo

La Norvège arrête la radio FM et bascule sur le tout numérique

La Norvège arrête la radio FM et bascule sur le tout numérique

La Norvège est le premier pays au monde à arrêter la radio FM 

La bande FM cessera d’émettre dans le pays nordique d’ici à la fin 2017. Le gouvernement cherche à promouvoir la radio numérique.

Si vous souhaitez partir en vacances en Norvège avec votre véhicule et écouter les radios locales, il va falloir vous dépêcher. Ou vous équiper d’un autoradio numérique.

Le pays nordique, célèbre pour ses fjords, sa neutralité politique et sa riche mythologie, deviendra à partir du 11 janvier le premier pays au monde à mettre à mort la bande FM.

Améliorer la qualité de son

Ainsi en a décidé le gouvernement, qui souhaite promouvoir la radio numérique terrestre (Digital Audio Broadcasting) diffusée via les ondes hertziennes par voie terrestre ou satellite. La raison ? Celle-ci offre une meilleure qualité de son – une donnée importante dans ce pays montagneux et qui possède de nombreuses îles – et permet d’héberger davantage de fréquences. Le tout au même prix, plaide l’exécutif. Résultat, le nombre de stations de radio devrait nettement augmenter dans les prochaines années.

Inventée par Edwin Armstrong, la radio FM a été introduite en Norvège dans les années 50. C’est dans la région de Nordland, dans le nord du pays, que la bande FM cessera d’émettre en premier. A la fin de l’année 2017, tous les Norvégiens pourront jeter leurs anciens postes radio à la poubelle. À moins qu’ils ne préfèrent les ranger au grenier avec leurs anciens baladeurs cassette et magnétoscopes…

Inquiétudes

La Norvège est un pays pionnier en matière de radio numérique. Celle-ci y est accessible depuis 1995 et est disponible pour 99,5% de la population .

Au total, 7 Norvégiens sur 10 sont équipés d’une radio numérique. Il n’empêche : la décision du gouvernement est extrêmement impopulaire. Selon un sondage réalisé en décembre 2016 par le journal Dagbladet, 66% des habitants sont opposés à l’arrêt de la bande FM. « Nous ne sommes pas prêts », s’alarme le député Ib Thomsen, dont le parti du progrès est membre de la coalition gouvernementale avec les conservateurs.

Dans ce pays de 5,1 millions d’habitants, la bande FM est encore massivement écoutée en voiture, dans les foyers des personnes âgées et chez les pêcheurs, alertés en cas d’intempéries.

Environ deux millions de voitures ne sont pas équipées d’un adaptateur permettant de capter la radio numérique, estime ainsi Ib Thomsen. Or ce produit coûte 1.500 couronnes norvégiennes, soit 174,70 dollars. Une somme non négligeable, même dans un pays dont le PIB par habitant s’élève à 62.075 dollars par an.

L’expérience sera en tout cas suivie de près. La Suisse prévoit de tourner le dos à la radio FM vers 2020 et le Royaume-Uni et le Danemark y réfléchissent également. Une transition réussie en Norvège pourrait accélérer leur calendrier.

Adrien Lelièvre

dakarecho@gmail.com'
Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire